MITHRIDATIC
Plus d'infos sur MITHRIDATIC
Death/Black Metal
Chroniques

Miserable Miracle
Anibal BERITH
Journaliste

MITHRIDATIC

9 titres
Death/Black Metal
Durée: 42 mn
Sortie le 11/03/2016
5181 vues
Voilà un album qui fait d'ores et déjà parti des pépites de l'année 2016. Les stéfanois de Mithridatic officient dans un Blackened Death Metal inspiré de Morbid Angel et Mayhem et bien d'autres mais ce sont les deux influences que l'on ressent le plus dans les compositions du quintet particulièrement dans le timbre du chant.
Presque 10 ans d'existence, un seul album, celui-ci "Miserable Miracle" venant à la suite d'un EP sorti en 2014, 'The Hunt Is On' mais quel album; la gestation fut longue certes mais pour un résultat touchant la perfection!

Après une intro à l'ambiance religieuse (choeur) relayée par un son strident inquiétant, on avance dans une atmosphère lugubre sur un tempo lent au son d'une voix black affirmée pour enchainer tout naturellement sur '...For Terror and the Crowd', la suite logique de 'The Supply...'. Place aux blast beat dévastateurs, aux riffs gras plus Death sur lesquels le chant Black laisse sa place au growl Death puissant mais pas caverneux, à la David Vincent de "Covenant" avec la même particularité que ce dernier à savoir l'articulation. Guitou positionne son chant précisément et distinctement si bien que l'on comprend ce qui est growlé!

L'ensemble des titres de la galette sont variés conférant ainsi un côté unique à chacune des compositions avec cette particularité que certaines chansons vous emmènent tellement loin que l'on semble être entré dans un autre titre. C'est le cas du titre éponyme qui propose un ensemble de technicité différente attirant ainsi l'auditeur dans un univers vaste et malsain allant du chant scandé à l'atrocité d'une voix démoniaque en dernier plan en passant par du Black, du Death, des riffs dissonants, du solo Death et même un plan court jazzy de la batterie!

Cette ambiance malsaine est la marque de fabrique des français puisqu'elle planera sur tous les morceaux comme 'I Will Harm' et son changement radical d'orientation à la troisième minute vers une mélodie plus Death accompagnée d'une voix Black. 'Funambule Pénitent' est quand à lui torturé avec des riffs clairs pénétrants et lancinants et un chant au timbre affreux. Atrocité du chant que l'on retrouve sur le titre suivant 'Hell Compasses Points' dont le rythme alternera entre mid tempo et blast beat sur fond de riffs dérangeants voire inquiétants.

Les deux compos suivantes sont les plus déjantées de l'album et les coups de coeur de la rédaction: 'Oxydized Trigger Sabotage' qui défini à lui seul l'univers Blackened Death Metal revendiqué par Mithridatic tellement c'est noir et monstrueux dans le chant (façon Karl Sanders de Nile) et l'intégration d'un plan musical martial au final agonisant. 'Dispense the Adulterated' tout aussi affreux et inquiétant à l'ambiance malsaine et tordue.

Le dernier titre de la galette 'Vitrified Desert' retrouvera une composition plus classique tout en restant atypique en démarrant Death, en variant les tempos et en finissant Black sur une mélodie répétitive au son cristallin jusqu'à la note finale.

"Miserable Miracle" est comme un grand cru. Beaucoup d'attente pour approcher de la perfection; de la patience et de la dégustation pour en apprécier tous les arômes. L'avantage quand c'est fini est qu'il suffit de réappuyer sur play et on en reprend une couche. Plus on écoute Mithridatic, plus on apprécie et plus on devient addict de leur univers incomparable dans le monde du Metal Extrême.

Anibal Berith.