Burn Your Bridges
Shades Of God
Journaliste

MEMBRANE

«Une fois de plus Membrane offre un album plein de sincérité, « Burn Your Bridges » frôle la perfection, ce groupe est incapable de décevoir»

7 titres
Noise Rock
Durée: 41 mn
Sortie le 11/02/2019
3513 vues
AUTOPRODUCTION

Cela fait déjà presque 20 ans que Membrane existe, deux décennies durant lesquelles le trio Noise Rock n'a eu cesse de peaufiner son style en alliant toujours créativité et productivité pour un résultat meilleur année après année. « Burn Your Bridges », la nouvelle oeuvre des Français ne déroge pas à cette règle, Membrane s'approche doucement mais sûrement de ce qu'on appelle : la perfection.

Une guitare, une basse, une batterie. Il n'en faut pas plus quand on connait son affaire, le reste n'étant que superflu quand on fait une musique qui vient des tripes. S'il y a bien une constante dans la carrière de Membrane, c'est cette faculté d'insérer dans sa musique différentes emotions comme la colère, la tristesse, mais aussi l'espoir de ressortir plus fort après l'écoute d'un de leurs albums. « Burn Your Bridges » offre une palette musicale extrêmement large, avec des plans très Rock faits de riffs puissants ('Childhood innocence') sur des tempos rapides mais sait aussi quand il le faut ralentir pour installer un climat pesant et anxiogène au possible. Le sublime 'Fragile Things' en est un parfait exemple, ici Membrane fait parler la lourdeur en ayant auparavant pris soin de délivrer une intro pleine de violence. Un morceau en décrescendo à la fois subtile et immersif, plus de 6 minutes incroyables qui prouvent que la musique du trio ne répond à aucun code particulier si ce n'est les siens. Autre joyau incontesté de « Burn Your Bridges », le génial 'Battlefield' qui lui s'il se montre volontiers plus mi-tempo dans son approche porte bien son nom, après son écoute il ne reste que ruines et désolation, chaque riffs de guitare, chaque frappe de batterie menant inexorablement vers une fin tragique. Ce n'est pas l'entêtant refrain qui prouvera le contraire au travers de son chant hurlé sublimé par la voix hypnotique d'Øna Chrysis. Les titres défilent, les minutes passent et « Burn Your Bridges » vous aspire petit à petit, on se sent soudainement pris dans une spirale d'où il est impossible de s'échapper, Membrane possède ce truc qui fait qu'un de ses albums ne se lâche pas en cours de route, une fois le disque lancé il est impossible de s'en extirper sans que le glas n'ait sonné.

Si parfois les critiques ou les néophytes comparent Membrane à Converge, très certainement à cause de la violence parfois dégagée, il serait très réducteur de s'en tenir à cela. Membrane c'est bien plus, c'est une entité à part entière dont les influences sont certes nombreuses mais qui sait les digérer pour créer sa propre musique. Il suffit de jeter une oreille sur 'Windblown' ou le magnifique éponyme pour comprendre que le spectre musical du trio va bien plus loin que Converge ou d'autres groupes du genre et de la mouvance Post-Rock-Hardcore et compagnie.

Une fois de plus Membrane offre un album plein de sincérité, « Burn Your Bridges » frôle la perfection, ce groupe est incapable de décevoir. Si vous êtes un adepte des sensations fortes vous savez ce qu'il vous reste à faire ? Dans un premier temps cliquez sur la vidéo en dessous et ensuite il y a fort à parier que vous visitiez le site du groupe. Bonne écoute.

MEMBRANE
Plus d'infos sur MEMBRANE
Noise Rock