May The Funeral Begin
The Effigy
Journaliste (Belgique)

FUNERALGLADE

«La qualité n'attend pas le nombre des années. Les jeunes Funeralglade nous le prouvent de façon magistrale !»

6 titres
death melodique
Durée: 24 mn
Sortie le 18/08/2017
8366 vues
Funeralglade est un nouveau venu sur la scène du death metal mélodique. Le groupe est fondé dans la région de Turku en Finlande par cinq jeunes musiciens : Otto Mäkiniemi (chant), Aleksi Nieminen (Guitars), Tony Ewart (Guitars), Kalle Roine (batterie) et Matias Kartemo (basse). L'âge des membres du groupe va de seize à Dix-huit ans mais cette jeunesse n'altère en rien leurs talents.

Le groupe a déjà enregistré deux démos mais pour ce premier e.p. il se rend dans un vrai studio pendant six jours pour l'enregistrement et le pré-mixage. Début de l'été un premier single ainsi qu'un clip vidéo tourné pour l'occasion sont publiés sur la toile. C'est le morceau « Shadow Of Misery » qui servira de carte de visite pour la promotion.

C'est sous un temps maussade que commence ce mid tempo contrebalancé par la double pédale. Le groupe s'annonce sombre avec cette ambiance accentuée par le synthé. Guitares alambiquées bien placées pour renforcer la rage vocale. Lignes fédératrices à d'autres moments. « Shadow Of Misery » à lui tout seul comporte déjà énormément d'éléments variés tout en étant d'une cohérence absolue. Un grand piano en ouverture pour « Death (Only Way Out) ». Mélodique et Total blast selon l'instinct des fauves exécuteurs de l'oeuvre, encore un titre qui démontre un grand talent de composition qui allie efficacité technique et talent de composition.

Départ trashy pour « Hollow ». Toujours de bonnes astuces de la part de nos deux guitaristes. Les breaks et autres cassures sont impeccables. L'emploi d'une phrase dans le style hardcore colle bien au morceau et ne dénature nullement le death de nos jeunes génies. « Cadence Of The Aching Breath » est un bel intermède musical. Très doux, il sert de pause avec un sentiment de belle tristesse.

Le retour à la violence avec l'efficace « A Bedtime Story : Bloodlust ». La voix d'outre tombe servira les couplets alors que les screams seront plutôt de mise pour les parties refrains et break. Le moment de lenteur et lourdeur qui casse la rage du morceau nous entraîne vers une angoisse et la dépression la plus sombre. Martèlement et effet de guitare moderne nous font le service d'un « Paincauseur » particulier et pas vraiment death. Enfin, tout dépend du moment, mais une chose est certaine, nous sommes bien dans le metal extrême et de belle facture en plus.

Il est clair que tout ça passe vite, très vite. Un e.p. donne toujours un sentiment de trop peu quand il est bon. Et il est toujours remarquable de voir des jeunes gars se démener pour arriver à faire preuve d'assez de professionnalisme pour mettre une claque à l'auditeur comme c'est le cas ici. Il est certain qu'il va falloir les suivre. J'ose espérer qu'un album entier voit prochainement le jour. Pour ça il faudra que l'auditeur n'hésite pas à montrer son engouement pour ce premier disque. Mais je suis à peu près sûr que l'on peut compter sur vous.
FUNERALGLADE
Plus d'infos sur FUNERALGLADE
death melodique