OBEY THE BRAVE
Plus d'infos sur OBEY THE BRAVE
Metal / Hardcore

Mad Season
Shades Of God
Journaliste

OBEY THE BRAVE

«Énormément d'émotions se dégagent de ces titres, on lit une sorte de résilience, de message subliminal invitant l'auditeur à faire preuve de courage, Obey The Brave nous incite à lever la tête et à regarder loin devant.»

12 titres
Metal / Hardcore
Durée: 39 mn
Sortie le 02/06/2017
9067 vues
En à peine quelques années, Obey The Brave a réussi à se faire une jolie place dans le paysage musical Core. En même temps, il faut dire que le combo réunit entre autres d'anciens membres de Despised Icon et Blind Witness, ça aide pour s'imposer. En 2014, Salvation n'était pas passé inaperçu, les fans et la presse avaient apprécié l'album et les Canadiens étaient partis le défendre aux travers de longues tournées. Mais qu'en est-il 3 ans plus tard … Est-ce que Mad Season va définitivement asseoir le groupe comme une valeur sure ?

Après moules péripéties, nous y voilà ! Obey The Brave sort enfin son nouvel album, et autant vous prévenir tout de suite, il y a du changement. Mais rassurez-vous, les Canadiens n'ont pas viré de bord, et ils évoluent toujours dans un registre Metalcore / Hardcore. Mais ce que l'on peut souligner d'emblée à l'écoute de Mad Season, c'est qu'Obey The Brave a ''mélodisé" son style. Le rendu final est moins brut de décoffrage qu'auparavant et de fait, les mélodies bien plus présentes. Preuves faites dès l'ouverture avec On Thin Ice, qui, s'il reprend les codes du genre avec de grosses guitares et une rythmiques soutenues, offre une grande place au chant clair notamment sur le refrain. Même topo sur Drama ou On Your Own, on sent que le groupe a décidé d'évoluer et se mue quelque peu en une version canadienne de Parkway Drive.

Pour autant n'allez pas croire qu'Obey The Brave à perdu son identité. Loin de là même, les grattes sont toujours puissantes, les parties Hardcore ne manquent pas, et quand ça cogne, ça ne fait pas semblant. Le titre éponyme en est surement le plus bel exemple, tout comme le très bon Les Temps Sont Durs ou se succèdent passages bruts, breaks lourds et mélodies. Énormément d'émotions se dégagent de ces titres, on lit une sorte de résilience, de message subliminal invitant l'auditeur à faire preuve de courage, Obey The Brave nous incite à lever la tête et à regarder loin devant. Low Key apporte aussi son lot de violence et s'impose comme étant l'un des morceaux les plus virulents de Mad Season.

On ne peut pas le nier, Obey The Brave à ouvert une nouvelle voie à sa carrière avec Mad Season. Les Canadiens sont aujourd'hui sur un crédo plus mélodiques, peut-être plus commercial et plus en accord avec le tout venant. Mais il serait malgré tout un peu facile de leur reprocher, quand un groupe tourne en rond on le souligne suffisamment, Obey The Brave a au moins l'honnêteté de tenter, c'est à présent au public de trancher.

Pour répondre à la question posée au début, Mad Season n'assoira peut-être pas définitivement Obey The Brave comme une valeur sure, mais sans un doute il permet au groupe de se projeter dans de nouvelles perspectives. Puis bon, si ça ne marche pas, ils pourront faire marche arrière, ils ne seront pas les premiers à manoeuvrer de la sorte.