Machination
Branwenn
Journaliste

SECRET RULE

«''Machination'' le nouvel album de Secret Rule ne devrait pas rester confidentiel bien longtemps...»

11 titres
Metal
Durée: 44 mn
Sortie le 24/06/2016
8942 vues
Secret Rule est un tout jeune groupe italien crée en 2014 , composé notament d'une chanteuse , Angelina Di Vincenzo, Andy Menario (guitare), Michele Raspanti (basse) Sander Zoer (batterie) et de l'actuel clavieriste de Sonata Artica.
Ils officient dans le métal mélodique. Leur premier album, "Transposed Emotions" est sorti en 2015.

La pochette de l'album peut faire imaginer que le contenu des chansons sera à la sauce ''Within Temptation'' ou ''Nightwish''. Mais qu'en sera - t il réellement ?

''Machination'' s'ouvre avec le titre '' Ex-Machina'', une composition assez complexe en terme de beats, au son un peu progressif au départ mais qui bascule rapidement vers une tonalité plus sombre.

La part belle aux guitares se fait sur le morceau ''The Savior'' , qui est musicalement parlant bien speed.

Pour ma part, je pense que l'album démarre vraiment à partir de la chanson '' Dolls'', les premiers titres ayant cette saveur de déjà entendu !''Dolls'', dont les guitares jouent à la vitesse de la lumière, la batterie suit la cadence sans relache et les growls accompagnent le refrain: tout y est !

''Foolish Daisy'' bénéficie aussi de growls mais sont assez répétitifs dans l'ensemble.

Mon coup de coeur de ''Machination'' est la belle power ballade '' The Image'', un mid-tempo dont on ressent bien les émotions , notamment dans les choeurs. On sent la puissance de la voix d'Angelina, une voix plus mélodique que lyrique.

La deuxième ballade de cet opus est celle qui clôture l'album. ''A Mother'' n'a rien d'innovant, un petit air à la 'Within Temptation'' mais on en boude pas son plaisir à l'écouter.

Le gros point négatif de l'album concerne l'utilisation du clavier. Malgré que ce soit Henrik Klingenberg (du groupe Sonata Arctica) au commande, (certes le solo sur ''Short Stories'' est bien trouvé) certains arrangements sont un vrai supplice pour les oreilles (comme par exemple sur le titre "The Trap") avec parfois un coté techno, "son façon jeu video" de notre plombier préféré Mario. Et bien sûr, tout cela nuit à la qualité de l'album.

Pour conclure , il a fallu plusieurs écoutes pour vraiment pouvoir se faire une idée des attentes du groupe et visualiser leur créativité. Secret Rule a son univers bien à lui, et mêle différents genres au sein d'un même opus, cela passera ou cela cassera avec les fans du genre métal mélodique. Le combien italien a pris des risques , pas toujours à bon escient , il est vrai, mais laissons le mûrir......suite au prochain album !