Lunar Falls
Herger
Journaliste

SULDUSK

«Un album réussi à l'ambiance sombre païenne et mélancolique.»

10 titres
Dark Folk
Durée: 50 mn
Sortie le 12/04/2019
1656 vues
Suldusk sort son premier album chez les allemands de Northern Silence Production qui se nomme ''Lunar Falls''. C'est Le projet personnel de l'Australienne Emily Highfield. Cet opus, fait par une femme, propose une musique païenne mélancolique et sombre.

Le projet personnel de l'Australienne se rapproche de ce que peut faire les musiciens d'Heilung mais aussi dans une moindre mesure ce que fait Amalie Bruun dans Myrkur. On y trouve une musique qui mêlent Dark Folk, Néo Folk, un peu de Post-Rock ainsi que quelques touches de Black Metal. Voilà pour une description générale mais allons plus en profondeur maintenant. Ce que l'on remarque tout de suite vient du fait que la musique est basée principalement sur les éléments Folk ou Dark grâce à l'utilisation de guitares acoustiques biens exécutées qu'elles soient en accords ou en arpèges. Les guitares sont inspirées donnant en partie cette ambiance mélancolique, nostalgique voir païenne. On ressent cela en écoutant des morceaux comme ''Three Rivers''.

Ce n'est pas tout car on peut y trouver aussi des éléments plus folkloriques avec l'usage d'instruments à cordes ou flûtes comme c'est le cas sur le morceau ''The Elm''. Les passages purement ambiants ne sont pas oubliés comme nous pouvons l'entendre sur ''Nazaré". Et puis ce n'est pas tout, les morceaux peuvent se faire plus énergiques grâce à des références Post-Rock disséminées à quelques endroits de certains morceaux comme sur le titre ''Drogue'' ou l'on a droit à de belles parties de guitares aériennes ou ''Aphasia'' ou les guitares se font plus saturées.

Ce qui fait beaucoup vient de la très belle voix toute en nuance sachant se faire mélancolique et douce une bonne partie des morceaux voir païenne comme si elle était une prêtresse païenne comme on peut l'entendre sur le morceau ''Catacombs''. Mais elle sait se faire plus haineuse grâce à des Screams haineux comme nous avons la chance de l'entendre sur quelques compositions dont ''Solupse Ipse''. L'ambiance créée par ces très bons titres est comme nous avons pu l'écrire plus haut dans notre chronique, ancrée dans l'Atavisme, la Nostalgie d'un temps passé avec une pointe de rage. Elle est parfaite et cela s'entend sur ''Sovran Shrines''.

Une réussite pour ce projet féminin qui rend hommage à la nature et qui est plein de nostalgie.