Love Like Blood
Shades Of God
Journaliste

DOOL

«Si d'évidence « Love Like Blood » s'adresse en priorité aux fans, il est également un excellent moyen d'entrer dans l'univers de Dool et de découvrir un groupe au potentiel stratosphérique»

3 titres
Dark Rock
Durée: 17 mn
Sortie le 17/05/2019
346 vues

Formé sur les cendres du regretté The Devil's Blood, Dool s'est fait connaitre du grand public en 2017 avec la sortie de son premier album, « Here Now There Then ». Le groupe a rapidement séduit les amateurs de Dark Rock, notamment grâce aux nombreuses influences gothiques et psychédéliques qu'il insère dans sa musique pour créer un univers à la fois singulier et déroutant. En attendant la sortie de leur deuxième opus, les Néerlandais nous font patienter avec un EP 3 titres en édition limitée, « Love Like Blood ».

Pour tous les bons amateurs de Rock à tendance New Wave / Post-Punk (et pas seulement les anciens), les mots ''Love Like Blood'' ont une résonance particulière. C'est avec une immédiateté fulgurante qu'ils pensent à Killing Joke et à ce tube sorti en 1985 qui a trusté durant de nombreuses semaines les bonnes places des Charts mondiaux mais aussi traversé les époques sans jamais vraiment prendre une ride. Dool, entretient une relation presque intime avec ce titre, figurez-vous que lors de leur première tournée, alors qu'ils étaient sur les routes, les membres ont écouté ce classique et se sont posés la question de savoir comment ils pourraient l'adapter. A peine revenu, les Néerlandais l'ont joué en répétitions et de fil en aiguille une version à vu le jour, une version plus atmosphérique, plus éthérée qui correspond très bien à l'univers de Dool, sans pour autant enlever l'ADN de Killing Joke. La rythmique est lancinante, les salves de guitares lourdes, la basse ultra présente, les frappes de batterie sèches, et les vocaux de Ryanne van Dorst on ne peut plus envoutant, cette adaptation de 'Love Like Blood' est absolument bluffante. Si l'on reconnait bien la marque Killing Joke, force est de constater que Dool s'est magnifiquement approprié ce tube en lui donnant une texture jusqu'ici non explorée par les nombreux groupes ayant tenté un acte similaire. Outre cette sublime reprise, deux autres morceaux sont disponibles sur « Love Like Blood », deux versions lives de 'She Goat' et 'In Her Darkest Hour' enregistrées pendant le Rock Hard Festival, une idée judicieuse puisque sur scène Dool prend une dimension incroyable en offrant la pleine mesure de tout son talent.

Si d'évidence « Love Like Blood » s'adresse en priorité aux fans, il est également un excellent moyen d'entrer dans l'univers de Dool et de découvrir un groupe au potentiel stratosphérique. Vous serez à coup sûr sous le charme de cette magnifique reprise, et une fois l'oreille posée sur les deux autres titres, il y a fort à parier que vous foncerez (ré)écouter « Here Now There Then » en attendant une seule chose : un nouvel album des Bataves. Ce n'est pas s'avancer que de penser que Dool est à l'aube d'une grande carrière, ça ne l'est pas du tout.