Long Tight Road
Maitre Jim
Journaliste

STORMY

«Long Tight Road est une très belle autoproduction metal envoyée avec l'assurance d'une grosse machine bien huilée»

9 titres
Metalcore
Durée: 42 mn
Sortie le 05/05/2018
3192 vues
AUTOPRODUCTION
Bienvenue dans l'univers créatif et sans limite de Stormy. Qui est Stormy ? Un musicien amateur de chats, de carottes et de bières ? Un projet totalement délirant mais sérieux quand même et bien réalisé ? Un groupe aux influences multiples mais au résultat solide ? Ouais, il y a un peu de tout ça dans ce 9 titres, Long Tight Road.
C'est en 2007 que cette longue route commence en solo pour le parigot, rejoint plus tard par ses acolytes pour les lives et pour former le groupe en tant que tel. Mais entre-temps, Stormy aura sorti plusieurs démos et un premier album en 2014.

On commence par Mechanic Brain, gros heavy rock tendance indus, parfait pour quelques moulinets chevelus mais finalement un peu en marge du reste des morceaux. Sur ce 2ème album, autoproduit, le groupe se permet d'explorer plusieurs pistes musicales et d'exposer fièrement tout un tas d'influences. A la manière de formations bien plus connues et plus expérimentées. Comment ne pas penser à System Of A Down en écoutant le morceau Russian Circus, espèce de metalcore vitaminé qui intègre du Kazatchok comme ça, sans problème ?
Tout au long de l'écoute, on se rend compte que les genres s'entremêlent dans un ensemble finalement assez cohérent et qualitatif. Difficiles à étiqueter, et c'est bien comme ça, les morceaux font tantôt la part belle a du metal tendance heavy ou metalcore comme Unlucky, assez rapide ou Succubus.
Tantôt plus mélodique comme sur Out Of My Way ou My Intention où les lyrics du refrain claquent parfaitement avec la rythmique de la chanson.
On notera aussi des passages qui plongent l'auditeur dans une ambiance un peu dark et creepy, sans oublier le gros son metal qui reste une constante pour Stormy. Sick and Tired Part II et Part II ainsi que le morceau éponyme qui clôt l'album sont des titres où les screams explosent sur fond de mélodies sombres.
Sinon, question chant toujours, les oreilles averties, réagiront peut-être aux alternances de chants obscurs façon death et chants clairs rappelant Matt Tuck, le frontman de Bullet For My Valentine. Aussi étonnant qu'efficace !


Ce Long Tight Road est une très belle autoproduction de qualité. Les musiciens balancent leurs morceaux avec l'assurance d'une grosse machine bien huilée. Et le résultat est vraiment plaisant : un très bon son, des compos originales, des influences assumées et beaucoup de maturité déjà pour un deuxième bébé. Sans doute l'expérience de Stormy (le chanteur) au sein de Locomuerte, groupe HC/metal hispanophone. En tout cas ces 9 titres restent une belle découverte. Vivement l'automne pour les entendre dans les salles parisiennes !