SAMMY HAGAR & THE CIRCLE
Plus d'infos sur SAMMY HAGAR & THE CIRCLE
Hard Rock
Chroniques

Lockdown 2020
Fred H
Journaliste

SAMMY HAGAR & THE CIRCLE

«Malheureusement rien d’intéressant dans cette sucession de jams. Dommage»

11 titres
Hard Rock
Durée: 27 min 07 mn
Sortie le 08/01/2021
123 vues
« Space Between », le premier effort studio du super groupe Sammy Hagar & The Circle est sorti en mai 2019. Parti en tournée dans la foulée, le combo des sieurs Hagar, Michael Anthony, Vic Johnson et Jason Bonham a du brutalement tout arrêter début 2020 pour cause de pandémie mondiale de coronavirus. Tout ce petit s’est alors retrouvé confiné dans leurs demeures respectives.

Histoire de « rester créatifs et en contact avec les fans avant de reprendre les concerts » (dixit les intéressés), durant environ huit mois, les quatre larrons ont choisis d’enregistrer et diffuser sur la toile plusieurs jams de morceaux qu’ils jouent habituellement pour s'échauffer dans les coulisses avant leurs shows.

Equipés de leurs iPhones et de leurs instruments de prédilection, mister Bonham (fils de la légende de Led Zep, à l’initiative de ce projet) et ses camarades nous ont balancés tout un tas de classiques. Avec deux ex-membres dans le combo, il y a bien évidement eu du Van Halen au menu ('Right Now', 'Don't Tell Me What Love Can Do', 'Good Enough') mais aussi une chanson de Sammy puisée de son aventure avec The Wabos ('Sympathy For The Human'). Pour le reste, il s’agissait de covers d’incontournables de The Who (le hit 'Won't Get Fooled Again'), Bob Marley (le reggae 'Three Little Birds'), Ac/dc (l’hymne 'Whole Lotta Rosie'), Buffalo Springfield ('For What It's Worth') ou bien encore Little Richard ('Keep A-Knockin'). Captés entre locaux de répétitions et autres endroits quelques peu inhabituels (cuisine, salon de jardin, douche ?!), IL NE S’AGIT RIEN D’AUTRES QUE DES JAMS (2 à 3 minutes en moyenne).

Au final, 11 morceaux pour un chouia plus de 27 minutes. L’esprit est clairement détendu et on imagine le plaisir des zicos à s’éclater loin de quelconques pressions ou obligations. Portés par le chant malicieux du « Red Rocker », tous ces titres sont offerts de manières assez fidèles aux originaux mais ont grandement et globalement été raccourcis (comprendre amputés). C’est regrettable et frustrant. Une seule nouvelle compo originale à se mettre sous la dent (la très courte 'Funky Feng Shui') et elle est franchement dispensable. Sur le tard, en complément de ce regroupement des dites sessions, le quatuor à décider d’inclure une dernière reprise ('Heroes' de David Bowie dont l’ensemble des profits seront reversés à des banques alimentaires américaines). Le geste est noble, mais là encore, on reste sur notre faim.

Ce « Lockdown 2020 » compile donc quasi tous les jams sessions commis par Sammy Hagar & The Circle durant l’année passée. Tout ça n’apporte malheureusement rien d’intéressant et s’avère même décevant compte tenu du potentiel des musiciens et des chansons choisies. Dommage.