Lignages Oubliés
Murmuur Ars Goetia
Journaliste

TAN KOZH

«Une belle pépite originale de pagan black métal qui propose des riffs très addictifs et mêle adroitement des atmosphères contemplatives à des accélérations démoniaques»

10 titres
Pagan Black Metal
Durée: 44 mn
Sortie le 15/11/2019
568 vues
ANTIQ RECORDS

Voilà encore une belle surprise du label Antiq records, qui décidément nous gâte encore cette année.
Tan Kozh, qui signifie ''Vieux Feu'', est un groupe fondé en 2015 par Sven de Belenos, Himinbjorg, Möhrkvlth et Ar Bard. Après une composition qu'il réalise seul, Yamnah vient poser les paroles. Ils sont ensuite rejoints par Decay à la batterie (Way to End), Barved à la guitare (Les Chants De Nihil) et Introspect à la basse (Introspect, Les Chants De Nihil).

Ce premier album ''Lignages oubliés'' nous propose un black métal pagan original qui débute par une premier titre 'Troisième Fonction' très entraînant qui mêle d'abord un phrasé fleuri d'arpèges à des ponctuations plus dures supportées par le chant endiablé du chanteur, pour continuer sur des riffs très hypnotiques.
La suite est définitivement plus guerrière et très ingénieuse. On sent qu'on est sur quelque chose de travaillé avec des musiciens qui ont de l'expérience. Dans la mesure où on enchaîne les tempos plus rapides, l'aventure bretonne devient plus épique dès ''de Brest à Brest-Litovsk''.

Ce qu'on aime avec cet album, c'est la facilité à s'imprégner des riffs très efficaces. Le chant en français apporte une belle dimension et le groupe dévoile une belle maîtrise technique avec des solos extrêmement intéressants.
Le titre ''... et la Haine nous sauvera tous...'' est absolument fantastique. On aime ce petit côté Hellhammer. Le côté épique trouve son paroxysme avec des musiciens qui proposent une belle harmonie infernale. C'est un titre qui donne envie de headbanger violemment.

Le groupe propose par moment des passages beaucoup plus atmosphériques sur fond d'arpèges, qui accentuent certes le côté pagan, mais n'enlève en rien la rage barbare du groupe qui rebondit avec plaisir sur des blast beasts qui interpellent constamment les auditeurs.

Alors que la première partie de l'album narre le réveil d'anciens dieux sur fond de guerre et de mythes indo-européen, la deuxième partie est plutôt un antique adressé à ces anciennes divinités. Le côté contemplatif est balancé par des riffs monstrueux qu'on réécoute encore et encore. On en ferait pâlir des noms plus connus de black métal. Les accélérations proposées par exemple sur ''Viens à moi'' sont génialement addictives. ''A la Gloire d'Indra'' suit cette même logique et clôt un magnifique album qui sera certainement une fierté française de cette belle année 2019.

1 - Troisième Fonction - 5:20
2 - De Brest à Brest-Litovsk 4:03
3 - Ecce Homo - 3:24
4 - ... Et la Haine nous sauvera tous - 3:14
5 - Sacrifice - 5:48
6 - Équinoxe - 5:04
7 - Interlude - 2:52
8 - Viens à moi - 4:05
9 - Imprécation - 5:11
10 - A la Gloire d'Indra - 5:27
TAN KOZH
Plus d'infos sur TAN KOZH
Pagan Black Metal