Den Ildrode Konge
Beleth Ars Goetia
Journaliste

LIGFæRD

«Ligfaerd signe avec ''Den Ildrode Konge'' un album de true Black Metal sublime, que ce soit dans sa composition et dans les ambiances qu'il génère. Une des plus belle sortie de 2019 pour le moment.»

10 titres
Black Metal
Durée: 42 mn
Sortie le 15/03/2019
4135 vues

Ligfaerd revient avec une nouvelle offrande des plus horribles pour fêter le printemps ! En effet, les danois sortent le 15 mars ''Den Ildrode Konge'' via Vendetta Records, faisant suite à ''Dagen For Os - Natten For Eder'' (2016) et ''Med Dod For Oje'' (2011) ainsi que divers splits et demo. Pour rappel, le groupe originaire du Danemark s'est formé en 2005 et se compose pour cet opus de Sod à la guitare et au chant, de Benedictus à la basse et de Vakheimnir à la batterie. L'album a été enregistré au Goatfarm Studios et l'on doit l'enregistrement, le mixage et le mastering à Skygt.

Le Black metal que joue Ligfaerd ici est d'une pureté incroyable, raw, maléfique, puissant, grandiose et authentique, sans pour autant ressembler à une copie conforme des plus grands du style, sans âme ni personnalité. Les musiciens sont tous excellents, nous servant un concentré bien bourrin sacrément efficace pendant près de 43 minutes. La grosse majorité des titres se situent dans un registre bien énervé ou la batterie tabasse à coups de blasts à cent à l'heure, accompagnée de guitares déchainées et d'un chant crié somme toutes traditionnel mais sacrément bien exécuté.

La déferlante s'accompagne de paroles traitant principalement d'anti-christianisme, thème cher au style. Ne vous attendez pas non plus à la moindre partie mélodique ici, ce n'est clairement pas le but de Ligfaerd : les parties de guitares aux tremolo pickings exacerbés sont dissonantes et entêtantes, créant ainsi une véritable ambiance malfaisante, aliénante, recherchée et bien surtout bien méchante.

Dès l'ouverture de l'opus ('Fra Helvede Free'), la claque est complète et violente, sans perdre en intensité tout le long des dix titres, ce qui est une excellente nouvelle. Notons un passage plus calme avec le morceau instrumental 'Epitafium', coupant l'opus en deux et rythmant intelligemment l'ensemble avec ses chants et ses sonorités liturgiques. Le reste de l'album s'enchaine, alternant des titres plutôt courts et très concentrés ne dépassant pas les 3 minutes 30 ('Den Horneded Klo', 'Jordfaestet'…) à des pièces plus longues aux ambiances plus travaillées comme sur le plus lent 'Kioge Huskors 1608-1615', ou encore le martial 'Den Staerkeste Hyrde'. Le groupe utilise également des samples de paroles ('Fra Helvede Frem', 'Under Uindviet Jord') ou de musique classique qui semblent issus de vieux films, tel que sur 'Under Uindviet Jord', ou bien au début de 'Den Fejlslagne Nedmaning' et participent beaucoup à l'ambiance creepy et malaisante voulue par le groupe.

Ces trois quart d'heure de ''Den Ildrode Konge'' passent sans que l'on s'en rendent compte, confirmant que le combo danois est définitivement un groupe à suivre en matière de true Black traditionnel. La maitrise est parfaite, jusqu'au magnifique artwork.

Ligfaerd signe avec ''Den Ildrode Konge'' un album de true Black Metal traditionnel mais très bien exécuté, que ce soit dans sa composition et dans les ambiances qu'il génère. Un véritable tonnerre qui s'abat et ne laisse pas indifférent, cet opus est une très belle réussite, qui risque de classer vite fait bien fait le groupe parmi les plus belles sorties de cette années 2019.
LIGFæRD
Plus d'infos sur LIGFæRD
Black Metal