FOSCOR
Plus d'infos sur FOSCOR
Black Metal
Chroniques

Les Irreals Versions
Herger
Journaliste

FOSCOR

«Un album à part dans la discographie, fait de morceaux ré-arrangés dans des versions encore plus atmosphériques.»

7 titres
Black Metal
Sortie le 24/08/2018
3286 vues
Les catalans de Foscor ne perdent pas de temps car un an tout juste après la publication de leur dernier opus intitulé ''Les Irreals Visions'', ils sortent un nouvel essai nommé ''Les Irreals Versions''.
Je ne vous ferais pas de résumé de carrière car je l'ai fait pour l'album précédent.

Avec ce nouvel opus, les espagnols prolongent leur chemin vers une musique atmosphérique loin du Black Metal des origines.
Pour ce nouvel opus, sachez que le groupe n'a pas proposé de nouvelles compositions mais une réinterprétation ou réaménagement d'anciens titres dont 5 proviennent de ''Les Irreals Visions'' et le dernier est tiré de l'album précédent sorti en 2014. On peut dire que le nom de l'album a bien été trouvé.

On peut y trouver une musique encore plus atmosphérique et de nouveaux arrangements, avec l'apparition de nouveaux instruments par rapport aux versions originales, faits de lignes de guitares cristallines et de nappes de claviers éthérés et de douces notes de piano ainsi que des instruments à cordes.

Tous ces éléments sont mêlés à des vocaux où la voix est claire sans agressivité. On est bien loin du Black Metal. C'est pour vous dire, on n'y trouve que quelques passages de guitares véritablement saturées.

On est plus proche d'une musique acoustique à la façon d'un ''Unplugged'' que du métal. De plus petite info, le groupe cite la Dark Wave des années 80 comme influence et il faut reconnaître que les arrangements et l'ambiance y font penser.
Le groupe cherche à installer une atmosphère mélancolique par cette musique et on peut dire que le groupe a réussi son pari.

Citons pour analyser l'album en prenant les titres comme exemple.
Tout d'abord je vais parler de ''Instants'' qui nous propose des guitares en arpèges mélancoliques accompagnés par des notes de pianos sobres mais froides et ce chant mixé en arrière qui lui donne ce caractère éthéré et lointain.
''Espectres Al Cau'' est dans la continuité de son prédécesseur à ceci près que l'on peut y trouver quelques parties de guitares saturées.
Enfin le titre qui s'intitule ''L.Amor.T'' provient de l'album précédent sorti en 2014, album où le groupe avait déjà commencé sa mue. Pour ma part, c'est le meilleur titre de cet opus. Le groupe a bien fait de le choisir comme ''single''. Car il résume bien l'ambiance des 6 titres où l'on entend différents thèmes de guitares ou de pianos.
Dernière précision, l'album ne sortira qu'en version digitale.

Un album à part dans la discographie, fait de morceaux ré-arrangés dans des versions encore plus atmosphériques.