LEGEND OF THE SEAGULLMEN
Plus d'infos sur LEGEND OF THE SEAGULLMEN
Metal Progressif

Legend Of Seagullmen
Herger
Journaliste

LEGEND OF THE SEAGULLMEN

«Le meilleur projet d'un des membres de Mastodon. Un très bon album recherché et de qualité avec beaucoup de diversité. Je le conseille aux fans des gars d'Atlanta et de musique sophistiquée.»

8 titres
Metal Progressif
Sortie le 09/02/2018
6454 vues
Avec un petit retard, je vais chroniquer l'album de Legend Of The Seagullmen, sorti fin février.
Qui est ce groupe au nom étrange?
Et bien c'est le nouveau projet en forme de super groupe de Brett Hinds, connu pour être l'un des membres des géniaux Mastodon. On y trouve Danny Carrey, en mal de Tool derrière les fûts, Jimmy Hayward à la guitare, aussi connu comme cinéaste, David Dreyer au chant, le bassiste Peter Griffin (Zappa Meets Zappa) et le claviériste Chris DiGiovanni.
Tout ce petit monde a composé une musique éclectique et fortement inspirée.

L'histoire est centrée sur les pirates et l'ambiance des titres leur donnent un petit côté hollywoodien, peut-être dû à la présence du réalisateur de Hex.

Cet album mélange avec réussite des sonorités prog et psychédéliques, du stoner, des influences 80, où l'on sent pointer des groupes comme Iron Maiden pour ne citer qu'eux et bien sûr la musique de films. L'album fait la part belle aux guitares, avec des couches de riffs plombés et inspirés effectués par trois guitaristes efficaces qui peuvent nous faire penser à du Mastodon et dans une moindre mesure à Tool.

La voix de David Dreyer donne un côté encore plus un cinématographique, avec cette voix grave, presque caverneuse aidée sur certains moment par la voix de Bret Hinds, comme on peut l'entendre sur bons nombres de morceaux.

''We Are Segullmen'' introduit l'album avec ses chants de mouettes. On rentre de plein pied dans l'univers du groupe, avec ses riffs gras et ses refrains scandés et accrocheurs.

''Shipswreck'' mêle plans stoner, avec de bonnes grosses guitares psychédéliques à des plans plus progressifs.

''Curse Off The Red Tide'' est pour moi l'un des meilleurs morceaux, où l'on remarque la qualité de batteur de Danny Carey. Le piano et les arpèges acoustiques, les cordes, les choeurs ainsi que le chant plus solennel donnent au titre une couleur mélancolique mais aussi épique qui s'intensifie avec l'arrivée des guitares électriques.

Je finirais par le dernier titre, ''Ballad Of Deep See'' à l'ambiance western des mers. Ce morceau ne dépareillerait pas sur la b.o d'un film. C'est le croisement improbable entre la musique d'Ennio Morricone et le métal progressif. Le titre se finit en apothéose, avec ses très beaux arrangements de cordes digne du compositeur cité plus haut. Encore une réussite.

Le meilleur projet d'un membre de Mastodon qui a réussi à nous pondre un très bon album recherché et de qualité avec beaucoup de diversité. Je le conseille aux fans des gars d'Atlanta et de musique sophistiquée.