Le Grand Voyage
Shades Of God
Journaliste

KLONE

«Les superlatifs manquent pour décrire à quel point « Le Grand Voyage » est sublime, Klone est clairement au sommet de son art, aucun doute n'est permis»

9 titres
Progressive Groove Metal (early), Progressive Metal (now)
Durée: 80 mn
Sortie le 20/09/2019
642 vues

Depuis sa création dans le milieu des années 90, du côté de Poitiers, Klone n'a cessé de muter et d'explorer divers horizons sans rien s'interdir pour devenir ce qu'il est aujourd'hui. L'exploration (voire même l'introspection) est très certainement l'une de ses grandes forces, celle qui lui a permis de grandir, de s'imposer, de rassembler toujours plus de fans et de conquérir des coeurs. La sortie de leur nouvelle oeuvre, « Le Grand Voyage » était attendu par bon nombre d'entre nous tant « Here Comes the Sun » nous avait impressionné et ému.

La gestation d'un album peut parfois s'avérer difficile. Entre les choix artistiques, les propositions des labels et bien d'autres facteurs qui nous échappent, ce n'est pas évident pour un groupe d'être serein et de fait, être au maximum de ses capacités. Klone a pris son temps pour sortir « Le Grand Voyage » mais sans pour autant rester inactif puisque la formation s'est offert une grande tournée acoustique immortalisée par le sublime « Unplugged » qui démontre que même quand les instruments sont ''débranchés'', Klone dégage une classe incroyable. « Here Comes the Sun » avait époustouflé plus d'un fan et d'un curieux, tellement sa puissance émotionnelle vous attrape et ne vous lâche plus. « Le Grand Voyage » suit peu ou prou le même chemin mais avec encore plus d'élégance, d'assurance et de luminosité. 80 minutes de musique, de bonheur, réparties en 9 titres dont la longueur est tout sauf un frein, durant lesquels Klone transporte l'auditeur dans des lieux de son âme encore jamais visités, avec une maestria digne des plus grands noms. Des guitares aériennes ('Breach'), des ambiances très atmosphériques ('Sealed'), mais aussi beaucoup d'audace notamment sur le sublime 'Indelible' qui incorpore un solo de saxophone, « Le Grand Voyage » possède un spectre musical élargi qui le rend beau même dans le triste, sans jamais se perdre en route, voici une autre des forces de Klone : être cohérent dans la diversité. Parfois les Français se montrent même plus durs, plus ''Rock'' dans l'âme comme sur le merveilleux 'Keystone' ou encore avec 'The Great Oblivion', où on décèle parfois quelques touches progressives du plus bel effet qui donnent encore plus d'impact à un album réellement majestueux. Ce qui frappe également dans ce nouvel opus c'est son immédiateté, il ne faut pas plus d'une écoute pour être immergé dans l'univers du groupe, pour se sentir happé par la musique, par le chant de Yann Ligner ou d'être pris dans les mélodies de guitares de Guillaume Bernard et Aldrick Guadagnino. L'effet est instantané, le temps s'arrête, plus rien ne compte hormis ce que l'on écoute, et ça ce n'est pas donné à tous les groupes.

Les superlatifs manquent pour décrire à quel point « Le Grand Voyage » est sublime, Klone est clairement au sommet de son art, aucun doute n'est permis. C'est désormais à vous qu'appartient la décision de plonger dans cette expérience proposée par Klone, on ne voudrait pas prendre parti, mais ce serait vous priver de quelque chose de grand de ne pas le faire, non vraiment. Saluons ces hommes qui nous permettent d'échapper à notre quotidien, aux douleurs de la vie, aux injustices, grâce à leur musique. Merci Messieurs, merci d'être vous-même, merci d'être aussi talentueux.

KLONE
Plus d'infos sur KLONE
Progressive Groove Metal (early), Progressive Metal (now)