HERZEL
Plus d'infos sur HERZEL
Heavy - Power Metal

Le Dernier Rempart
Julien Pingenot
Journaliste

HERZEL

«"Le Dernier Rempart" est un bijou de Heavy épique traditionnel et montre que la scène underground française se porte à merveille.»

6 titres
Heavy - Power Metal
Durée: 36 mn
Sortie le 19/03/2021
1445 vues
GATES OF HELL RECORDS
Il nous aura fallu patienter quasiment six ans pour pouvoir écouter ce premier album. Retour en 2015, lorsque nos valeureux bretons ont fait trembler l'underground avec leur démo "Unis Dans La Gloire" désormais culte et très convoitée des collectionneurs. Avec simplement ces deux titres, Herzel nous donnait à écouter un Heavy Metal totalement épique et conquérant dans la droite lignée d'un Cirith Ungol ou encore d'un Medieval Steel. Bien que certains des nouveaux morceaux étaient joués en Live, les avoir enfin rassemblés sur une même galette fait rudement plaisir. Alors, est que ce premier album est à la hauteur des attentes suscitées depuis la première démo ?
 
Désamorçons tout de suite, oui, l'attente en valait la peine tant "Le Dernier Rempart" est une merveille. En effet, l'essai est transformé avec ce premier long format. Chacun des six nouveaux hymnes transpire la passion, sont très méticuleusement orchestrés et aucun ne souffre de la comparaison avec un autre titre tant l'album est d'une rigueur admirable tout du long.
 
Les six années de gestation de l'année ont vraiment permis au groupe de rendre chacun de ses morceaux percutants et d'une efficacité redoutable. En résulte l'imparable morceau d'ouverture "Maître de l'Océan", véritable hymne conquérant faisant lever le poing, chanter à gorge déployée et nous faisant regretter le temps des concerts tant ce morceau, et tout l'album d'ailleurs, se prêterai à l'exercice à la perfection. Avec ses soli épiques, "La Flamme" nous transporte en plein champs de bataille en pleine charge contre de mystérieuses forces maléfiques. "Le Dernier Rempart" vient calmer le jeu et nous dévoile un très agréable interlude folklorique au biniou (je suppose) et autres instruments traditionnels. Le voyage continue avec le plus mélancolique "Berceau de Cendre". "L'épée des Dieux" vient remettre un coup de fouet à l'album et avec ses riffs plus « va t'en guerre » et martiaux pour enfin se terminer sur le très fédérateur "L'Ultime Combat".
 
Tout au long de l'album, la créativité de Herzel n'a de cesse de surprendre, le groupe ne se repose jamais sur ces lauriers, en effet chaque arrangements est réfléchi et minutieux, chaque placement de voix est juste et impactant. Et puis pouvoir faire tenir ses morceaux sur plus de sept ou huit minutes sans s'ennuyer n'est pas donné à tous les groupes.
 
Herzel fait parti de ses groupes auquel j'ai accroché dès le début tant passion et rigueur sont les maîtres-mots chez les Bretons. D'ailleurs, j'ai du mal à imaginer quelqu'un ne prenant aucun plaisir à l'écoute de cet album. Bien que le Heavy/Power traditionnel ne soit pas mon style de prédilection, la chronique s'est imposé d'elle même tant l'album est juste merveilleux. Et puis avoir un groupe de cette trempe en France qui commence déjà à s'exporter outre atlantique, Herzel fut cité dans le "Metal Monthly : March 2021" de BangerTV, chaîne canadienne entièrement dédiée au Metal et fondé par le très prolifique Sam Dunn, que je vous invite à consulter par ailleurs.
 
Bref, la chose à retenir est que "Le Dernier Rempart" est un album fantastique, qui transpire la passion et qui nous rappelle que la scène underground française, que ce soit pour le Heavy ou encore le Black se porte à merveille.