LAST UNION
Plus d'infos sur LAST UNION
Metal Progressif

twelve
Herger
Journaliste

LAST UNION

«Un album honnête qui tient beaucoup de la présence de James Labrie.»

13 titres
Metal Progressif
Durée: 56 mn
Sortie le 21/12/2018
2748 vues

Last Union sort son album “Twelve” chez RAOR Records. Le groupe s'est formé en 2007 sous le nom Blazing Ice avec la chanteuse Elisa Scarpeccio et les musiciens Cristiano Tiberi et Flaudioa Feliziani. Depuis cette époque, se sont joint deux musiciens de renom qui forment une très bonne rythmique : Mike Lepond, bassiste de Symphony X et Uli Kush qui a joué par le passé dans Helloween et Masterplan. Pour cet opus, James Labrie, que les fans de métal connaissent certainement, s'est joint à eux et est présent sur trois titres.

Le groupe italien nous propose un métal très mélodique avec des influences progressives. Les riffs mêlent l'efficacité et mélodie comme nous pouvons l'entendre sur le titre ‘Black in the Shadow'. Nous sentons une influence certaine de heavy power comme sur le morceau ‘Ghostwritter' où le groupe nous a composé des riffs énergiques L. Nous retrouvons des éléments progressifs aussi au niveau des structures qui sont loin d'être linéaires, elles sont relativement complexes sans toutefois l'être trop, par l'utilisation de changements de rythme comme nous pouvons le constater sur ‘Takken'.

Les titres sans être mauvais ne sont pas une débauche d'inspiration. Nous ne sommes pas confrontés aux maîtres du style comme Dream Theater ou Symphony X qui savent mêler techniques, inspiration et maîtrises instrumentales.

Les voix restent le point fort des groupes comme Last Union. À l'écoute des titres, nous remarquons que le chant est un élément essentiel. Nous commencerons par la voix de la chanteuse qui est typique des voix italiennes douces, ce qui convient bien aux titres comme c'est le cas sur ‘Hardest Way', où nous pouvons entendre aussi un chant clair masculin sur certains passages en fond sonore. Nous nous devons également de parler de la participation de James Labrie sur plusieurs titres où il nous gratifie de sa voix unique et ses capacités de chanteur. Le titre ‘A Place in Heaven' en est une illustration, car il nous offre les talents du chanteur sur le meilleur morceau de l'opus. La présence de LePond et Uli Klush nous font une belle démonstration d'assise rythmique comme nous pouvons l'entendre sur le titre ‘Limousine'

Un album honnête qui tient beaucoup de la présence de James Labrie.