LACUNA COIL
Plus d'infos sur LACUNA COIL
Gothic Metal/Rock (early), Alternative Rock (later)

Delirium
United Rock Nations

LACUNA COIL

11 titres
Gothic Metal/Rock (early), Alternative Rock (later)
Durée: 45 mn
Sortie le 27/05/2016
5802 vues
Après le départ de Cristiano Migliore (guitare) et Cristiano Mozzati (batterie), les Milanais de LACUNA COIL n'ont pas chômé à l’instar de Marco « Maki » Coti-Zelati qui assure les compositions musicales, les guitares, et la production de ce nouvel album, "Delirium", enregistré au BRX STUDIO de Milan.

Renforcé par le batteur Ryan Folden, cet album, le premier auto produit par le groupe, inclut des invités de marque comme Miles Kennedy (Slash, Alter Bridge) à la guitare (et non pas au chant !) et Mark Vollelunga guitariste de Nothing More.

Loin de la musique de ses débuts, LACUNA COIL nous propose avec ce nouvel album, un métal beaucoup plus agressif tirant plus vers le neo que vers le métal gothique, bien que les touches de ce style restent d’actualité tout au long de l’album et que les nappes de claviers sont toujours omniprésentes.

"The House Of Shame", premier morceau de l’opus annonce la couleur, et nous avons plus l’impression d’écouter un titre de Soulfly qu'un de Lacuna Coil. Ceci est du à la voix d’Andrea Ferro particulièrement agressive, vite rejointe par celle de Cristina Scabbia qui apporte plus de douceur et qui rétablit un peu la balance. Il n’en reste que ce morceau est vraiment excellent et on pourra apprécier sur toute la longueur de l’album que la place de ces deux chanteurs est parfaitement respectée: l’une ne va pas s’en l’autre.

Cette alternance Ferro/Scabbia est une constante dans l'ensemble de l'album sur des titres comme "Broken Things", "Blood, Tears, Dust" (et sa sublime intro electro), ou "Ghost In The Mist" (et son magnifique refrain aérien).

Certains titres sont plus nuancés et permettent de respirer entre deux brûlots: c'est le cas du sublime "Delirium" dans le pur esprit neo métal (le couplet nous fait penser à Ill Niño) ou "Downfall" qui renoue avec le coté plus atmosphérique des débuts du groupe.

Si vous recherchez les ambiances néo métal (Korn, Breaking Benjamin) penchez vous sur "Take Me Home", "My Demons" "Claustrophobia" et "Ultima ratio". On sent globalement que le groupe est plus libre et pense principalement à se faire plaisir.

Et puis comme dans beaucoup d'albums, des titres atypiques surgissent de nulle part: c'est le cas de "You Love Me I Hate You" aux ambiances lourdes et malsaines qui se joue entre calme et tempête. A écouter absolument.

Avec "Delirium", Lacuna Coil nous revient complètement libéré: des brûlots lourds, heavy, puissants avec un duo Ferro / Scabbia au top de son art. Un des meilleurs albums métal de cette année 2016.