MAMMOTH MAMMOTH
Plus d'infos sur MAMMOTH MAMMOTH
Stoner Rock/Metal
Chroniques

Kreuzung
Seb Gallagher
Journaliste

MAMMOTH MAMMOTH

«Fans du groupe et Hardeux venez headbanger sur la nouvelle sensation Australienne. »

11 titres
Stoner Rock/Metal
Durée: 40 mn
Sortie le 08/11/2019
1779 vues
Pour ceux qui ne les connaîtraient pas encore, une petite présentation rapide. Mammoth Mammoth est un quatuor Hard Rock formé en 2007 à Melbourne en Australie. Ne comptant pas moins 4 albums et 2 EP, ils reviennent avec un cinquième opus nommé « Kreuzung », successeur de l'encenseur « Mount The Mountain » sorti en 2017. Nos Australiens sont de retour pour concrétiser le succès de leur précédente galette.

Basse et guitare saturée, batterie puissante, voilà comment commence notre écoute à l'instar du super « I'm Ready ». La voix de Mikey Tucker, typée Guns ‘N' Roses, fait opérer la magie dès l'ouverture de ce nouvel opus. Appuyé par une instru plus que solide, tout est réuni pour ravir les amateurs de Hard.

Au tour du très AC/DC « Wanted Man » qui, de par sa rythmique, nous fait et vous fera sûrement énormément penser par moments à l'excellent « dirty deeds done dirt cheap » de leurs cousins australiens. Solo splendide et rythmique implacable sont les points positifs retenus dès la première écoute de ce titre.

Par la suite, les puissants « Motherf@cker » et « Screaming » vous exploseront littéralement au visage. Tel un rouleau compresseur détruisant tout sur son passage, avec ces deux titres ravageurs, notre quatuor australien fait un taf impressionnant avec d'une part une section rythmique d'une efficacité hors pair, mais aussi une nouvelle fois avec des solos qui ne laisseront pas indifférent.

Plus lourd que ses prédécesseurs, l'éponyme de cet album aurait quelque allure de bon vieux Rock Stoner. Plus lourd que ce que l'on a pu écouter depuis le début de cet opus, « Kreuzung » nous montre la seconde facette d'un Mammoth Mammoth plus resplendissant que jamais.

Par la suite, le très entêtant « Tear It Down », l'énergique « Tonight », ou encore le brillant « Let Go » vous fera à coup sûr sauter et danser partout, ou pour les plus timides headbanger jusqu'au torticolis. Renouvelant les performances des précédents titres, ne négligeant jamais la qualité des solos ou encore de l'instru, ils nous mettront d'accord sans hésitation sur la qualité de cet album.

Après 11 titres de pur bonheur et pas moins de 40 minutes au compteur, le super « Keuzung » est la preuve vivante que nos australiens en ont sous la semelle. Pouvant sans embarras rivaliser avec les plus grosses têtes d'affiches de ce style, Mammoth Mammoth avec ce cinquième opus réalise un quasi sans faute. Seulement deux ans après son prédécesseur, cet album ravira sans tergiversation les fans du groupe mais aussi les adeptes d'un Hard Rock à la douce saveur Old School.