Gods of Violence
Anibal BERITH
Journaliste

KREATOR

«Avec l'efficacité de ce 14ème album, le quartet allemand semble reparti pour trente ans de plus et c'est tant mieux!»

11 titres
Thrash Metal
Durée: 51 mn
Sortie le 27/01/2017
9643 vues
Tous comme les américains, les allemands ont aussi leur big four du thrash avec Sodom, Destruction, Tankard et bien sûr Kreator! De ces quatre groupes cultes, Kreator est le troisième à sortir un album, Destruction et Sodom ayant sorti leur méfait respectif en 2016.
Comme vous vous en doutez, cet album est très attendu comme c'est souvent le cas pour le quartet fêtant ses 33 ans d'existence cette année et qui occupe une place prépondérante sur la scène thrash européenne et mondiale.

C'est autour d'un line-up on ne peut plus stable que Mille et sa bande nous offrent son 14ème méfait; pourquoi Mille? Car c'est lui qui écrit tout, musique et texte, même si l'ensemble du groupe participe à l'élaboration des chansons. Alors à quoi pouvons-nous nous attendre des onze titres que proposent les allemands sur une petite heure.

Globalement, un album riche et varié et clairement thrash même si deux titres plus heavy sont de la partie avec 'Fallen Brother' et 'Death Becomes My Light' avec quelques touches à la Maiden sur le second; touches musicales que l'on retrouve également sur le plus épique 'Army of Storms'. On sent le frontman très en forme avec un chant très engagé sur tous les titres sachant aisément scander son texte de façon agressive voire terrifiante ('Satan Is Real') ou carrément avec douceur ('Death Becomes My Light') ou tout juste susurré ( intro de 'Lion with Eagle Wings').
''Gods of Violence'' est très bien équilibré avec des chansons d'une moyenne de 5 minutes (exception faite de l'intro (1'06'') et de l'outro (7'26'') sachant marier avec harmonie et justesse les titres plus ou moins violents.

C'est à la suite de l'intro épique 'Apocalypticon' sur plus d'une minute que les hostilités débutent avec le très direct 'World War Now' au rythme soutenu et aux riffs efficaces avec une rythmique plutôt grasse. Ce titre alternera un tempo plus ou moins dynamique suivant les plans musicaux et offrira à son auditeur le bon solo dévastateur. Solo voire soli que l'on retrouvera sur chacune des compositions du combo...thrash or not thrash...

On retrouvera cette agressivité plus loin sur la galette avec le très ''speed'' 'Totalitarian Terror' dont le chant de Mille est tout en puissance surtout sur le refrain percutant et proposant l'alternance entre les couplets plus épiques et enjoués. Un style musical qui est repris sur le dynamique 'Army of Storms', plutôt sombre au premier abord et plus thrash par la suite par son changement de rythme évident.

Au fil de la tracklist, des titres plus guerriers se feront remarquer avec 'Hail to the Hordes' et ses plans ''folk'' où l'on perçoit la cornemuse irlandaise rappelant des chants traditionnels de la troisième plus grande île d'Europe; et 'Lion with Eagle Wings' bluffant par son intro ''balade'' et rapidement plus percutant de par les frappes sèches des blasts du batteur Ventor.

Le combo allemand appuiera la variété de son inspiration en interposant sur la piste 3, le très sombre 'Satan Is Real' et ses riffs gras et inquiétants imposant un rythme linéaire et lourd conférant ainsi une atmosphère dérangeante. Puis en piste 10, le très efficace 'Side by Side', on ne peut plus thrash malgré son refrain fédérateur.

Avec plus de trente ans de carrière, Kreator revient en ce début d'année plus remonté que jamais avec un album redoutablement efficace et inspiré. On retrouve bien sûr au fil des chansons la patte incontournable des allemands mariant avec habilité agressivité et harmonie. Tout le savoir-faire de leur thrash s'identifie par la variété de ces onze titres. Le quartet semble reparti pour trente ans de plus et c'est tant mieux!

Anibal Berith



KREATOR
Plus d'infos sur KREATOR
Thrash Metal