Kosmocide
Anibal BERITH
Journaliste

DEUS MORTEM

«Old school, direct et efficace, ce second album confirme l'esprit true des polonais !»

7 titres
Black Metal
Durée: 42 mn
Sortie le 28/04/2019
438 vues
TERRATUR POSSESSIONS

Formé en 2008, le quartet polonais composé de Necrosodom (guitare,chant), Stormblast (batterie), Sinister (guitare) et Marcin Radecki (basse) officie dans un black metal traditionnel, true comme diraient les puristes.
A la tête de deux Ep et d'un premier album paru en 2011 intitulé ''Emanations of the Black Light'', Deus Mortem nous propose un second méfait via Terratur Possessions nommé ''Kosmocide''.

Dotée d'un artwork dans le plus pur esprit Black Metal, la galette se présente sous 7 titres et 42 minutes. Pas novatrice pour un sou, cette production n'en reste pas moins intéressante car d'une part elle est fort bien produite et d'autre part bien inspirée.

Dès la première écoute on ne peut qu'être emporté par le son raw et les riffs cristallins des guitares qui lancinent dans votre cerveau. Attaquant très franchement avec 'Remorseless Beast', les polonais n'y vont pas avec le dos de la cuillère et les premiers riffs font office d'un uppercut en pleine poire !
Au fur et à mesure de l'écoute on sent que les musiciens ont été bercés à la sauce Inquisition (jeu du batteur), Watain dans le chant ( 'The Soul of the Worlds', 'Through the Crown It Departs') et que l'esprit true plane que le quartet.

Hormis quelques courts passages ambiants ('Sinister Lava'), l'ensemble des compositions est agressif et rentre dedans ! Peu de répit, la track list enchaine sans pause ! Une pure tuerie en live si le rythme soutenu du disque est tenu sur scène.
Etonnamment, on percevra quelques soli heavy se rapprochant de l'esprit black n roll si cher au black des premières heures ('Through the Crown It Departs').
Plus les écoutes se suivent et plus le disque est enivrant particulièrement sur 'The Seeker' et sa touche uadienne (premier album !) fort appréciable ou encore l'intro à l'acoustique de 'Ceremony of Reversion p.2' sans s'éloigner des racines old school !

Les 42 minutes passent comme un éclair et l'on se retrouve projeté vers 'The Destroyer' et sa mélodie ensorceleuse qui vous attrape dès la première note et ne vous lâche plus sur les six prochaines minutes via un mid tempo entrainant et un chant envoûtant ! Un final brillantissime qui pousse à la relecture du disque !

Track list :

1. Remorseless Beast 05:24
2. The Soul of the Worlds 05:45
3. Sinister Lava 05:31
4. Through the Crown It Departs 04:17
5. The Seeker 06:34
6. Ceremony of Reversion p.2 08:39
7. The Destroyer 06:37
DEUS MORTEM
Plus d'infos sur DEUS MORTEM
Black Metal