KILL THE LIGHTS
Plus d'infos sur KILL THE LIGHTS
Metalcore

The Sinner
Enora
Journaliste

KILL THE LIGHTS

«« The Sinner » est véritablement un album réussi tant Kill The Lights y définit les contours de son univers et nous donne un aperçu qui ne présage que du bon»

11 titres
Metalcore
Durée: 43 mn
Sortie le 21/08/2020
631 vues
FEARLESS RECORDS

Kill The Lights est un groupe qui rassemble James Clark (ex-Throw The Fight) au chant, Jordan Whelan (ex-Still Remains) et Travis Montgomery (ex-Threat Signal) aux guitars, et enfin Michael Thomas (ex-Bullet For My Valentine) à la batterie. En ce mois d’août, le groupe dévoile « The Sinner », pour le plus grand plaisir des amateurs du genre !

Dès l’introduction de ‘Shed My Skin’, Kill The Lights donne le ton de cet album qui semble bien porter son nom puisque c’est une sorte de messe qui ouvre les hostilités avant que l’alternance scream/chant clair de James Clark ne nous parvienne. Avec ‘The Faceless’, on retrouve une énergie très prenante qui nous fait agiter la tête et taper du pied presque sans s’en rendre compte ; pour le moment, le groupe tient ses promesses ! La rythmique instaurée par la batterie de Michael Thomas (ex-Bullet For My Valentine) se renforce de titre en titre et habille, toujours de façon groovy, les morceaux, en témoigne ‘Watch You Fall’. ‘Through The Night’ permet ensuite aux musiciens de Kill The Lights de s’affirmer dans un register plus doux qui leur va assez bien, soyons honnêtes.

Si on retrouve pas mal d’influences dans les performances du groupe, il est indéniable que ‘Open Your Eyes’ a un petit côté In Flames assez appréciable, d’autant plus qu’on ne tombe pas dans la copie pure et simple. Dans un registre assez différent, ‘Plagues’ se révèle encore plus intéressante par l’audace qu’on y retrouve et le sentiment que la créativité des musiciens s’y est plus pleinement exprimée. Retour dans la simplicité et l’apaisement avec ‘Tear Me Apart’, sans pour autant atteindre la sensibilité à fleur de peau de certains groupes du genre.

Malgré quelques bonnes idées, ‘Sober’ tend plutôt à décevoir par sa trop grande simplicité mélodique, ce qui n’empêche pas que la bonne volonté de Kill The Lights y transparaisse. Aux guitares, Jordan Whelan et Travis Montgomery apportent beaucoup de renouveau aux propositions du groupe, à l’image de ‘Rest’, une chanson pour le coup incarnée. Finalement, c’est sur une très bonne note que s’achève cet album puisque ‘Unmoved’ est une vraie réussite, tant du point de vue musical qu’en ce qui concerne l’émotion du titre !

« The Sinner » est véritablement un album réussi tant Kill The Lights y définit les contours de son univers, donne à voir ses influences et son identité propre, et met en avant son désir de jouer pour le plaisir. Les musiciens bénéficient, bien entendu, de leurs expériences passées, mais ils parviennent surtout à proposer un opus où ils semblent pleinement connectés entre eux et dédiés à ce qu’ils font.