The Final Cut
Fred H
Journaliste

KAMERA OBSCURA

«Explorations et expérimentations mélangeant de manière intelligente fureur Heavy Metal, sonorités électro oppressantes et atmosphères décalées de séries B»

10 titres
Cinematic & Heavy
Durée: 45'04 mn
Sortie le 20/01/2018
7096 vues
Kamera Obscura (vient de Camera Obscura… Chambre Noire en latin) va fêter cette année ces 10 ans d'existence. Pour accompagner ce birthday de première décade, les parisiens en profitent pour nous délivrer un troisième ‘filmusical' à leur discographie. Nos frenchies sont depuis toujours férus de cinéma d'horreur et de Science-Fiction. Leurs deux précédentes galettes (Dark Reels ‎en 2014 et Copycat en 2015) s'inspiraient jusqu'à la lie des univers et ambiances des longs métrages des maitres du genre (Dario Argento, John Carpenter, Tod Browning, Mario Bava, George A. Romero, ...).

Pour leur troisième opus, The Final Cut, le quartet a décidé cette fois-ci de rendre hommage au cinéma bis américain des années 70 à 80. Petites notes répétitives en intro et grosses guitares avec le rageur ''The Howling'' en guise d'entame. ''Obey'' et ''I Spit on Your Grave'' se veulent plus lourdes où les cris étranges et autres vocaux fous de Cécile MN vont vous glacer d'effroi. L'énergique ''Maniac'' vous transporte tout droit dans le cerveau malade du tueur en série Frank Zito du film du même nom. C'est froid, c'est malsain mais jouissif.
Tout au long des 10 morceaux, aux titres plus qu'évocateurs, on retrouve ici et là des atmosphères rappelant des bandes originales de films. C'est particulièrement marquant sur le quasi instrumental ''Phantasm'' (reprise du thème principal du film éponyme) et sur ''Necronomicon Ex Mortis'' qui en sont les incarnations les plus marquées. Des samples de voix aux nappes de synthés vintage en passant par des choeurs angoissants… tout y est.
L'énervé ''Beyond The Valley of The Dolls'', quant à lui, propose un road trip vers la Californie période sixties.

Les explorations et les expérimentations de Kamera Obscura ne laissent clairement pas indemnes. Ce The Final Cut mélange de manière intelligente fureur Heavy Metal, sonorités électro oppressantes et atmosphères décalées de séries B. Vous voilà prévenus. Préparez le grand saladier de popcorn. Inclinez votre fauteuil. Remettez vos lunettes carton aux filtres bleu et rouge sur le nez (certains se rappelleront la diffusion TV en relief du film ‘L'Étrange Créature du lac noir' lors de ‘La Dernière Séance'). Placez un bon casque audio sur vos cages à miel. Bonne séance.

KAMERA OBSCURA
Plus d'infos sur KAMERA OBSCURA
Cinematic & Heavy