KADINJA
Plus d'infos sur KADINJA
Metal Progressif
Chroniques
DNA
2019

Super 90'
Enora
Journaliste

KADINJA

«« Super 90' », un album mêlant Metalcore et Prog qui témoigne de la force de Kadinja à construire un équilibre et à partager son goût pour la nuance»

11 titres
Metal Progressif
Durée: 52 mn
Sortie le 18/01/2019
7705 vues
ARISING EMPIRE

Kadinja est un quintet parisien de Progressive Metal/Metalcore à influences Djent qui, après un premier EP en 2013, avait marqué les esprits avec l'album « Ascendancy » (2017) ; et le groupe est aujourd'hui de retour avec « Super 90' » !

Une ligne de guitare étouffée parvient à l'auditeur sur ‘Empire' qui ouvre l'album dans un esprit Metalcore relativement classique, et le moins qu'on puisse dire c'est que Kadinja démarre au quart de tour avec un groove irrésistible qui donne immédiatement envie d'agiter la tête, sans pour autant être agressif. Au contraire, on a plutôt l'impression d'être en apesanteur avec des éléments de composition presque Prog. C'est ensuite au tour de la basse de Steve Tréguier de faire des merveilles sur ‘From The Inside', contrebalançant en rondeur la batterie de Morgan Berthet. La première impression se confirme : le groupe propose des morceaux dans la nuance, où une colère sourde gronde et se libère parfois à travers des passages au scream et des breaks lourds mais qui se devine uniquement la plupart du temps. Avec ‘The Modern Rage', l'auditeur découvrira quelque chose de plus langoureux mais également plus vicieux, dommage que le groupe ne poursuive pas dans cette voie et propose une atmosphère plus solaire sur le refrain.

Kadinja propose une sorte de promenade stellaire, à l'image d'‘Icon', nous attirant dans les profondeurs des ténèbres de la face cachée de la lune où s'asseyant face au soleil jusqu'à se laisser consumer par ses rayons. Etrangement, la douceur trouve sa place, souvent grâce aux guitares de Pierre Danel et Quentin Godet. A première vue plus agressif, ‘The Right Escape' se révèle finalement être un titre purement Prog et assez poétique sur lequel il est aisé de se laisser aller, comme quoi on peut faire du Prog sans être cérébral, mais on vous conseille quand même d'attendre le solo ! Le moins qu'on puisse dire c'est que ‘Véronique' détonne dans ce paysage musical, mais l'esprit de ce « Super 90' » reste palpable, soulignant le travail intelligent et sensible des musiciens. Kadinja a ensuite eu l'excellente idée de revenir sur ses débuts avec une sublime version acoustique de ‘Episteme' qui figure originellement sur l'album « Ascendancy », paru le 17 février 2017 via Season Of Mist/Klonosphere.

‘Strive' est un morceau un peu plus court que les précédents et qui met l'accent sur des changements rythmiques et une performance vocale de Philippe Charny Dewandre tout à fait remarquable entre chant clair et scream, en permanente instabilité et pourtant d'une solidité à toute épreuve. Nul doute que cette chanson rencontrera un franc succès en live et permettra à une fosse de se déchainer. Et cette atmosphère sombre semble accompagner l'auditeur sur la fin de l'album puisque ‘Muted Rain' reste dans la même veine, avec cependant des contrastes qui se dévoilent et se déploient au fur et à mesure du titre. Préparez-vous à être prix à la gorge par les premières notes de ‘House of cards' avant que la pression se relâche et vous propulse en orbite autour de la Terre. Le groupe joue avec les ambiances et avec nos nerfs entre Metalcore et Prog. En ce qui concerne la conclusion merveilleusement nommée ‘Avec tout mon Amour', elle est tellement surprenante et indescriptible que je vous laisse la découvrir !

« Super 90' » est un album accessible grâce aux influences Metalcore qu'on y trouve mais qui en même temps ne tombe pas dans la facilité grâce à des compositions Prog qui n'enferment cependant pas l'auditeur dans des propositions musicales froides et purement intellectuelles. La force de Kadinja se trouve sans doute dans cet équilibre et dans cette quête de la nuance !