Infernale Metallum Mortis
Shades Of God
Journaliste

INFERNAL CONJURATION

«S'il a fallu plus de 10 ans à Infernal Conjuration pour sortir « Infernale Metallum Mortis », l'attente en valait la peine, cet opus est en tout point remarquable»

9 titres
Death Metal
Durée: 41 mn
Sortie le 07/06/2019
758 vues
IRON BONEHEAD

En termes de Metal Extrême, le Mexique possède également une scène riche et talentueuse, très souvent influencée par le Death de Floride, mais pas seulement. Plus de dix ans après sa création, Infernal Conjuration fait enfin le grand saut du premier album avec « Infernale Metallum Mortis », qui succède au très interessant EP, « Death Has Appeared... ». Le premier opus est toujours un défi, même quand on a de l'expérience, il matérialise des années d'efforts, et généralement il affirme ou infirme la direction stylistique prise par un groupe.

Le style d'Infernal Conjuration est simple à décrire, les Mexicains font dans le bon vieux Death Metal à tendance old school, celui-là même qui depuis 3 décennies ravi les fans du monde en entier. Mais soyons honnêtes, pour faire du bon old school il faut plus que la simple envie et régler son matériel, il faut une vraie culture de la chose, ce qu'Infernal Conjuration possède indéniablement. « Infernale Metallum Mortis » c'est 9 titres pour 40 minutes d'un Death Metal puissant, exécuté à la perfection par des mecs qui ont ce petit truc qui les fait basculer du banal au génial. Riffs entrainants ('Dreadful Knowledge'), basse ultra présente ('Profound Immorality'), ambiances occultes à la Morbid Angel ('Demonic Possession'), Infernal Conjuration étonne et détonne à la fois par sa maîtrise et la manière dont il brasse ses influences pour créer son identité, il suffit de jeter une oreille sur 'Cleansed in Asphyxia' et 'Necrolatria ' pour comprendre à quel point les Mexicains en ont sous le capot. Parfois proche de Death, parfois de Possessed, Infernal Conjuration étale tout son savoir-faire en multipliant les changements de rythmes, en incorporant de nombreux leads et soli de guitares qui apportent un impact incroyable à deux des plus beaux morceaux de ce premier opus. Si les guitaristes sont ici mis à l'honneur, les autres membres ne sont pas en reste, une batterie propre qui tient une cadence infernale, une basse très souvent mise en avant et des vocaux entre growls et hurlements sur fond de réverbération pour un rendu extrêmement noir et malsain. Outre le niveau technique des musiciens, « Infernale Metallum Mortis » est aussi remarquable par les atmosphères qu'ils dégagent, très occulte dans l'âme, chaque composition installe un climat des plus oppressants et délétère.

S'il a fallu plus de 10 ans à Infernal Conjuration pour sortir « Infernale Metallum Mortis », l'attente en valait la peine, cet opus est en tout point remarquable. Si vous êtes fans de Death Metal old school et particulièrement de Morbid Angel, Death et Possessed, vous pourriez très vite trouver votre bonheur avec Infernal Conjuration, ces gaillards ont non seulement une culture incroyable mais ils sont aussi des musiciens de grande qualité. Allez hop, on se fait un titre, suffit de cliquer juste en dessous.

INFERNAL CONJURATION
Plus d'infos sur INFERNAL CONJURATION
Death Metal