MERGE
Plus d'infos sur MERGE
Rock Alternatif

Ineffable
United Rock Nations

MERGE

«C'est un album qui saura ravir les fans du groupe, ainsi que les amateurs du genre.»

11 titres
Rock Alternatif
Durée: 48 mn
Sortie le 02/12/2016
4226 vues
C'est en 2012 que Merge émerge de la scène rock alternative parisienne. Très rapidement la même année, ils réalisent un premier EP, « Transmission ». Cet EP leur ouvre des portes et leur permet de faire une tournée en France et en Europe, à l'image de leur participation à l'édition de 2013 du Groezrock Festival en Belgique. Ils sortent en 2014 leur premier album « Elysion » qui lui aussi les propulsent dans une tournée en Europe.

Le groupe se compose de Max au chant, Julien à la guitare, au piano ainsi qu'à la programmation. Charly à la guitare, Tim à la basse, ainsi que Kazu à la batterie.

Tout ceci fait donc de « Ineffable » leur second album. La galette, enregistrée au « Motor Museum Studio » (qui a accueilli Adèle, Artic Monkey, Bring Me The Horizon ou Coldplay entre autres). Il comporte onze titres.

Les titres de cet album se retrouvent quasiment tous dans une même formule. On retrouve des passages plutôt calmes, avec souvent du piano, ou des petits sons programmés, et le chant assez doux et angélique, avant que les parisiens envoient la sauce avec les guitares et un chant plus énervé, le tout sur un mid tempo en général.

« Soaring » illustre bien cet exemple. Il débute avec du piano et le chant. En fond, on entend quelques sons. Rapidement, il est rejoins par la batterie. Le chant commence à s'énerver, et laisse la place aux guitares. On retombe rapidement dans ces mêmes moments de calme avant de repartir. Tout au long du titre, on retrouve cette alternance.

Au final, au regard de l'album, seul trois titres diffèrent de la formule instaurée :

- « Heathens », qui est une reprise de Twenty One Pilots, car c'est un titre assez lent comportant uniquement le piano et le chant.
- « Recovery » arrive lui aussi à se démarquer de par son énergie, avec de bonnes guitares vraiment puissantes
- Et « In Details III – Futari no michi » un titre instrumental, avec une grosse partie au piano de plus de deux minutes.

Pour être honnête, l'écoute de cet album fut compliquée. On ne peut certainement pas nier qu'il y a du travail derrière cet opus, et que le quintet parisien excelle dans son style. Toutefois, question de gout très certainement, il m'est difficile d'apprécier pleinement l'univers de Merge. On se retrouve donc avec un album presque ennuyant. Il faut quand même souligner une bonne production ! C'est, par contre, un album qui saura ravir les fans du groupe, ainsi que les amateurs du genre.

Mercier Timothé