CRO-MAGS
Plus d'infos sur CRO-MAGS
Thrash Metal/Crossover/Hardcore Punk

In The Beginning
Maitre Jim
Journaliste

CRO-MAGS

«Du NY hardcore très classique aux sonorités métalliques, Cro-Mags signe son retour tout en puissance!»

13 titres
Thrash Metal/Crossover/Hardcore Punk
Durée: 38 mn
Sortie le 19/06/2020
1424 vues
ARISING EMPIRE
Amis amateurs de hardcore bien old-school, bien le bonjour! Cro-Mags est de retour avec un nouvel album intitulé « In The Beginning », 20 ans après sa dernière production.
Il s’agit là du 6ème album du groupe de New-York, considéré à juste titre comme un des pionniers du hardcore new-yorkais au début des 80s, aux côtés de Agnostic Front, Warzone, Gorilla Biscuits et des Beastie Boys (eh oui…). Le groupe ayant connu de tumultueux changements de line-up, notamment au niveau du chant, a tout de même laissé une empreinte bien marquée sur la scène NYHC. Après 20 ans d’attente tout de même, à quoi pouvions-nous patiemment nous attendre de la part du charismatique et grimaçant frontman / bassiste Harley Flanagan et de sa bande ?


Pour la petite histoire, « In The Beginning » reprend 6 titres de 2 EP sortis en 2019, comme pour faire patienter. Et, évidemment le résultat est furieux, basique sans fioriture ni concession. Ce genre de hardcore qui se hurle la mâchoire du bas en avant et le filet de bave au menton. Avec en plus les sourcils froncés. Voilà, comme ça.

Les 13 morceaux sont assez homogènes dans leur ensemble. Curieusement propres, nets, sans bavure. Mais malheureusement assez ressemblants. Les titres s’enchainent et on a l’impression d’être toujours sur le même riff. Alors OK, les riffs en question sont super efficaces. Acérés et agressifs dans la pure tradition du NYHC qui flirte allègrement avec le métal. Et même si c’est un peu habituel dans le hardcore, l’impression de tourner sur les trois mêmes accords est un peu trop forte. Difficile de différencier des morceaux comme ‘No one’s victim’ de ‘From the grave’ ou ‘One bad decision’ de ‘There was a time’, 2 titres de pur hardcore bien rapides, assez réussis d’ailleurs.

Dans le lot, quelques morceaux s’échappent et évoquent quelques contemporains de Cro-Mags à leurs débuts. Les quelques soli et stridences lointaines ne sont pas sans rappeler Suicidal Tendencies, référence du cross-over punk-métal des années 80s/90s. C’est le cas sur des titres comme ‘Ptsd’ ou ‘No one’s coming’. West Coast toujours, ‘Two hours’ a un petit air de Body Count avec son rythme plus posé, ses samples vocaux et ses lyrics… Autre originalité, ‘Between wars’, morceau instrumental faisant la part belle à des violons apocalyptiques, le tout dans une ambiance assez surprenante sur ce type d’album.
Bon, sinon, le pédigré de Cro-Mags s’exprime aussi et surtout par de relents métalliques marqués par cette virtuosité à la guitare qui se marie finalement bien à une base hardcore bien solide. Et qui fera inévitablement penser à Biohazard dans ce son tellement 90s. Et parfois même à Machine Head, notamment pour la voix (‘’No turning back’).


Au final, « In The Beginning » reste un album efficace et diablement énergique qui transmet comme une furieuse envie de mosh-pit malgré la distanciation sociale. Pour rendre l’ensemble plus intéressant et plus riche, de petits changements de rythme, des backing vocals plus appuyés, les intros plus variées auraient pu apporter un plus indéniable. Mais je pinaille. Heureux fans de NYHC tendance métal que nous sommes, réjouissons-nous, Cro-Mags fait le job. Et même très bien. Bonne écoute !