DESTINITY
Plus d'infos sur DESTINITY
Melodic Thrash Metal

In Continuum
Koriganian
journaliste

DESTINITY

«Comme si le passé nous avait volé notre âme, une chute infinie pour nous mener vers la lumière.»

9 titres
Melodic Thrash Metal
Durée: 51 mn
Sortie le 15/10/2021
147 vues

Après s'être réunis pour une tournée de reformation du groupe en 2019, les membres historiques et fondateurs de Destinity ont oeuvré ensemble pour un album intitulé "In Continuum" sorti en octobre 2021. Mick Caesare, Stephan Barboni et Florent Barboni, qui ont fondé le groupe, ont soufflé pendant près de huit longues années en laissant derrière eux sept bons albums. Ayant côtoyé des groupes prestigieux tels que Kreator, Behemoth, en passant par Deicide, Gojira et bien d'autres encore, leur retour est une excellente nouvelle pour le métal Français. Les gones ont su bien s'entourer pour enregistrer cette oeuvre et n'ont pas hésité à s'expatrier en Scandinavie, berceau prolifique du métal, le temps d'un album.

Sans détour le groupe expose un son très puissant et bien lourd. Les morceaux se suivent et ont tendance à se ressembler, surtout dans leur structure. Néanmoins les introductions sont plutôt tranchantes, les sections rythmiques sont redoutables et les mélodies thématiques apportent de l'épiques aux morceau. Tout les ingrédients sont présents pour faire un bon album et le mélange est très bien orchestré.

Dans certains morceaux on peut reconnaître l'influence, avérée ou pas, de certains groupes. De façon générale on pourrait résumer l'album comme une somptueuse alchimie entre Dark Tranquility et Trivium. Si l'on pousse la réflexion encore plus loin, le titre 'Reject The Deceit' s'intègrerait parfaitement dans un album récent d'Amon Amarth et le titre 'Architect Of Light' pourrait être joué par All That Remains.

Dans l'album, le morceau 'Shadows' est à distinguer. Avec une introduction distillant une ambiance très profonde, les Lyonnais nous plongent dans le néant. On se retrouve dans une chute infinie dans laquelle on essaye d'hurler mais où aucun son ne sort de notre bouche. On voit alors une multitudes d'image défiler dans nos yeux et aucune issue n'est visible à l'horizon, juste un passé qui nous a volé notre âme. On cherche, malgré tout, la lumière en espérant que l'impact se réalisera en douceur. Tout cela est parfaitement matérialisé par le groupe, faisant varier les rythmiques brutales et les rythmiques plus posées, le tout dans une atmosphère mélancoliquement psychédélique.

L'émergence prononcée des influences évoquées précédemment laisse penser que le combo manque de personnalité. Attention à ne pas se fier au paraître car, même si la patte des Lyonnais n'est pas suffisamment appuyée pour laisser une empreinte reconnaissable, l'album 'In Continuum' de Destinity reste une bonne galette qui met à l'honneur le métal Français. L'opus mêle à la fois puissance, mélodies et techniques, et il ravira les oreilles de n'importe quel métalleux.