VIRVUM
Plus d'infos sur VIRVUM
Death Metal

Illuminance
Shades Of God
Journaliste

VIRVUM

«Season of Mist a eu le nez fin en recrutant Virvum dans son écurie, il aurait été malheureux qu'un album aussi sublime qu''Illuminance' ne bénéficie pas d'une meilleure visibilité»

8 titres
Death Metal
Durée: 40 mn
Sortie le 24/11/2017
4588 vues

Pour faire carrière, que ce soit dans le Metal ou ailleurs, il ne suffit pas d'être bon, ce serait trop facile. Bien des paramètres rentrent en compte, dont le facteur chance, c'est un peu être au bon endroit au bon moment, certains y voient le destin, d'autres le hasard. Figurez-vous qu'il s'en est fallu de peu que le Death Metal passe a côté d'un groupe merveilleux avec Virvum, en 10 ans d'existence les Suisses qui font dans le Death Metal très technique sont passés quasi inaperçus aux yeux du grand public, malgré la sortie en autoproduction d'Illuminance en fin d'année dernière. Une erreur réparée par Season of Mist, qui édite cet album et lui offre un peu de lumière, tant méritée.

Comme mentionné plus haut, Virvum fait du Death Metal auquel il ajoute une dose de technique assez impressionnante. Les Suisses ont un savoir-faire peu commun qui leur permet de composer des titres alliant puissance et virtuosité pour donner naissance à une musique à la fois directe et complexe. Le grand problème de ce style, c'est qu'une fois la technique enlevée, il ne reste plus rien : pas d'âme, pas de singularité, donc pas d'intérêt, mais pas chez Virvum. 'Illuminance' est une preuve qu'on peut faire du Death Metal hautement technique et dégager aussi de l'émotion et de la personnalité. Sur Illuminance on passe avec une facilité déconcertante d'un passage bien brutal et rapide à des breaks totalement fous remplis de leads et soli aussi impressionnants les uns que les autres, le titre éponyme résume à merveille la capacité des Suisses à en mettre plein la vue sans tomber dans l'exagération. Blasts, growls, basse mise en avant le récital du dure 9 minutes durant lesquelles à chaque écoute un nouveau détail apparaît. Autre aspect fort de l'album, c'est ce côté lumineux qui envahit les compositions, les riffs s'accompagnent d'éclats pour donner encore plus d'impacts. ''Ad Rigorem'' en est rempli, tout comme le sublime ''II: A Final Warming Shine: Ascension and Trespassing'' qui clôture l'album de la meilleure façon possible. On apprécie tout autant ''Tentacles Of The Sun'' et ses arpèges ainsi que son lead basse incroyable.

Season of Mist a eu le nez fin en recrutant Virvum dans son écurie, il aurait été malheureux qu'un album aussi sublime qu''Illuminance' ne bénéficie pas d'une meilleure visibilité. Espérons que les Suisses sauront saisir l'opportunité donnée et surtout qu'ils pourront continuer de bâtir des albums de ce calibre.