Humanicide
ThrashManiac
Journaliste

DEATH ANGEL

«Death Angel confirme son statut de groupe incontournable de la scène thrash Internationale. ''Humanicide'' démontre que les groupes Old School sont encore loin de la retraite !!»

11 titres
Thrash Metal
Durée: 48.30 mn
Sortie le 31/05/2019
2037 vues

"Humanicide'' est le neuvième album des Américains de Death Angel et le sixième depuis leur reformation en 2001 lors du Thrash Of The Titans concert de bienfaisance pour aider leur ami Chuck Billy de Testament alors atteint d'un cancer mais guéri depuis. Le groupe s'est formé en 1982 et les membres originaux restants sont le chanteur Mark Osegueda et le guitariste soliste Rob Cavestany, accompagnés de Ted Aguilar à la guitare rythmique, Damien Sisson à la basse et Will Carroll à la batterie, ''Humanicide'' est le quatrième disque du groupe avec la même formation, soit un album de plus que la formation originale.

Pour la quatrième fois, le groupe a fait appel à Jason Suecof (Trivium, Chimaira, The Black Dahlia Murder, Kataklysm,...) et enregistré aux Audiohammer Studios en Floride pour un rendu moderne. La pochette signée Brent Elliot White est un retour au thème des loups, abandonné sur le précédent album, reprenant le visuel de '' The Dreams Call For Blood''.

Parlons musique maintenant: après une petite intro mélodique rappelant ''The Hellion'' de Judas Priest, un riff thrash débarque et le titre éponyme démarre véritablement, avec un Mark Osegueda très en voix!!!! Rien à dire sur la section rythmique Carroll, Sisson, Aguilar: celle ci est solide comme un rock, tandis que Rob Cavestany nous offre des leads toujours aussi bien construits !!!

Death Angel suit la direction musicale prise depuis '' Relentless Retribution'' de 2010, soit un retour vers un thrash plus virulent orné de blast beats. C'est une première, sur ''Divine Defector''. "Aggressor'' commence sur un arpège en son clair avant de partir sur un rythme plus thrash, mais non dénué de mélodie, notamment en milieu de titre, prouvant au passage la compatibilité entre thrash et mélodies. Le refrain est facilement mémorisable avec ses choeurs virils.

''I Came For Blood'' fait penser à ''Thrown To The Wolve"s de ''The Art Of Dying de 2004 avec ce riff à la Motorhead. Très catchy ! ''Immortal Behated'' viens ensuite calmer un peu le jeu avec son mid tempo bien heavy avec Mark Osegueda toujours en grande forme vocale. On y retrouve même du piano à la fin.

Le reste de ''Humanicide'' est du même acabit, soît des titres avec quelques changements de tempos et très bien composés, démontrant, sans en abuser, la maîtrise technique du groupe.

Ce neuvième opus de Californiens est solide et conforte la place du groupe parmi les incontournables du thrash metal aux côtés des Exodus , Overkill ou Testament!!!





DEATH ANGEL
Plus d'infos sur DEATH ANGEL
Thrash Metal
Chroniques