Home Invasion
Chozo Tull
Journaliste

STEVEN WILSON

«Steven Wilson continue de tracer son chemin vers l'excellence avec ce superbe DVD live.»

21 titres
Rock Progressif
Durée: 180 mn
Sortie le 02/11/2018
310 vues
Il y a maintenant quelques semaines United Rock Nations a eu la chance d'être invité à la projection en avant-première du DVD Home Invasion de Steven Wilson, en présence du grand maestro du prog moderne lui-même. Le double dvd live contient 21 pistes et dure plus de 2h30 et Eagle Rock nous a donc présenté une version plus facile à intégrer d'à peu près 1h30 (un choix bienvenu, puisqu'il faut quand même rentrer chez soi après !)

La projection se passait au Club de l'Etoile, petite salle de cinéma qui partage son activité entre projection d'art et d'essai et soirées privées, à deux pas de la place de l'Etoile. Un cadre plutôt cossu, donc, dans lequel il est légèrement amusant de voir débarquer la bande de chevelus en noir que la presse rock et metal constitue. Avant la projection, un cocktail champagne et pop corn, avec Mr. Wilson dans la mezzanine qui nous accueille sympathiquement. Bon, les mecs de Eagle nous explique qu'il ne faut pas trop aller le voir, ce qui se comprend - il vient de Londres exprès pour la soirée et a l'air assez fatigué. Alors on discute entre nous - certains se connaissent depuis un certain, d'autres, comme votre serviteur, tentent de créer du lien en parlant de prog australien. En haut, la presse, en bas, la plèbe qui a gagné des places dans divers concours. Alors que l'on commence à attendre la projection, un court Q&A avec Steven et un journaliste de Rock Hard. Le musicien est détendu et annonce qu'il travaille déjà sur un nouveau projet, qui, comme d'habitude, ne ressemble pas à ''To The Bone'', l'album pour lequel Steven re-tournera en Janvier, et qui est à l'origine du DVD qui nous intéresse aujourd'hui.

Après quelques problèmes techniques, la projection commence.

Pouvions-nous nous attendre à quoi que ce soit d'autre que le génie habituel de Steven Wilson ? Le son est, évidemment, cristallin, superbement mixé. Tous les instruments ressortent comme il faut, la batterie est incisive, la basse de Nick Beggs est jouissive, sans parler de son jeu de scène, toujours un grand plaisir. Le nouveau de l'équipe, Alex Hutchings à la guitare, un virtuose qui travaille beaucoup pour Boss, s'en sort très bien - surtout en tant que successeur de Guthrie Govan ! L'interaction du groupe est visible et un grand plaisir à voir et à entendre. Sur la tracklist, Steven nous gâte, en allant assez vite vers du Porcupine Tree classique - ''The Creator Has A Mastertape'', un morceau assez rare dans les sets solo de sir Wilson, qui nous a habitué à ''Lazarus'' et ''The Sound of Muzak'', que l'on retrouve dans la deuxième partie du set. Avec To The Bone, Steven Wilson se donne une licence pop et en profite à fond, s'éclate sur ''Permanating'', qu'il préface avec une petite intro au micro - ''Pop music is awesome, if you disagree you're an idiot, I wrote a really cool pop song called Permanating''. Et le public adhère complètement. Quand les danseuses indiennes du clip arrivent sur scène et mettent de la couleur (sur la scène de Steven Wilson ! De la couleur !), c'est du pur fun.

Mais Steven est malin, et avant de nous donner ce petit bonbon pop, il nous a acheté avec un ''Ancestral'' d'anthologie. Le morceau est toujours un grand succès en live, mais filmé et mixé ainsi, c'est une excellente version. A noter que même si nous ne l'avons pas eu en projection, ''Arriving Somewhere But Not Here'', un autre classique de PT de plus de dix minutes. Et c'est là la grande force de Steven Wilson en 2018, la versatilité des genres et la variété des setlists. Dans le genre vieux classique, au rappel, Steven se ramène sur scène seul, un petit ampli à la main (le H&K qui a inspiré To The Bone), et nous joue un ''Even Less'' des familles, seul, avec sa guitare, sa voix, son ampli de chambre et ses pieds nus, et même à plus de 50 ans, on revoit l'ado qu'il a dû être, la passion qu'il a encore pour la musique, la simplicité et l'amour qu'on peut porter à son art. Un très beau moment.

Il est à noter que le concert est très, très bien filmé. Il s'agit de l'une des meilleures réalisations pour un concert. Le rythme est parfait, les différents membres du groupe mis en valeur quand il le faut, les effets spéciaux (écrans, danseuse gigantesque en hologramme) rendent très bien. Il est difficile pour un DVD de concert de donner l'impression qu'on ''y est'', mais l'équipe de montage a fait un excellent travail, comprennent bien l'esprit de chaque morceau. Un régal.

En un mot, le DVD est intense et superbe de bout en bout. Un must pour les fans et un exemple à suivre pour quiconque s'intéresse aux concerts filmés, Home Invasion est une grande réussite.
STEVEN WILSON
Plus d'infos sur STEVEN WILSON
Rock Progressif
Chroniques