HIRAX
Plus d'infos sur HIRAX
Thrash Métal

Immortal Legacy
United Rock Nations

HIRAX

12 titres
Thrash Métal
Durée: 38 mn
Sortie le 24/02/2014
4642 vues
Vous aimez le thrash ? L'original ? Le old school qui dégouline de riffs bien gras et saccadés ? Celui qui vous force a mosher dans le métro aux heures de pointes ou à hurler et grogner dans votre voiture à la façon d'un Araya ou autre Cavalera asphyxié ?

Si oui, restez bien accroché car Hirax débarque avec leur nouvel opus appelé "Immortal legacy" ou l'héritage immortel pour les moins anglophile d'entre nous. Et d'héritage il en est bel et bien question ici car c'est avec toute légitimité que Katon w. De Pena, le chanteur fondateur d'Hirax porte depuis maintenant 30 ans l'étendard aux couleurs du thrash californien sans fléchir.

Ici, pas question de compromis. La recette est toujours la mème. Pas moyen de ralentir, de faire des slows ou d'utilser d'artifices superflus. "Immortal legacy" est une succession de gros riffs rapides et mid tempo dans la pure veine des gros titres de l'époque. Les solos sont Slayeresque, les riffs Metalliciens et, cerise sur le gateau pour moi, le tout est relevé d'une bonne dose de groove digne des meilleurs Nuclear Assault.Mais attention ce groupe n'est pas un pastiche mais a une vraie identité due pour beaucoup aux vocaux hurlants, tourmentés et mélodiques du leader qui parait avoir été particulièrement en forme pendant l'enregistrement.

L'écriture des morceaux est éfficace (augurant des lives plus que prometteurs d'ailleurs) et après quelques écoutes vous vous surprendrez à vous décrocher la machoire sur le refrain de "Black smoke" au volant de la susnommée automobile.

La production est propre, plutot vintage et n'en fait pas des caisses. Quelques guests font une apparition comme Rocky Georges ou Jim Durkin. Mème le peintre Philip Lawvere (Celtic Frost,Kreator, "Pleasure to kill " quand mème!!!) qui était retraité, est ressorti de sa cave pour peindre sa première toile depuis 25 ans,histoire de fêter l'évènement et de nous rebaigner dans l'ambience!!

On s'y croirait !! Jouissant d'une moindre reconnaissance que certains de leur pairs, nombreux sont les groupes issues de cette scène qui n'ont pas eu l'exposition qu'ils méritaient de ce coté ci de l'océan ou parfois mème dans leur propre pays. Je pense à Sadus, à Agressor, à Atheist ou mème a Atrophy tant que j'y suis, il y en a tellement. Certains continuent de nous régaler, de survivre, d'autres nous abandonnent en route, épuisés. C'est pour cela qu'il nous faut accueillir ce nouvel album d'Hirax comme il se doit frères Thrashers, pour célébrer le mosh originel dans toute sa simplicité et le fun qu'on lui connait.