MOTHERSHIP
Plus d'infos sur MOTHERSHIP
Stoner Metal/Rock

High Strangeness
Herger
Journaliste

MOTHERSHIP

«La réponse vintage US aux Suédois !»

8 titres
Stoner Metal/Rock
Durée: 33 mn
Sortie le 31/03/2017
9329 vues
RIPPLE MUSIC
Parfois Youtube, cela du bon car grâce à ce site on peut dénicher des petites perles musicales que l'on n'aurait pas découvert par le circuit régulier des sites et magazines spécialisés. C'est en partant d'un groupe connu et de fil en aiguille que je suis tombé sur ce magnifique album de Heavy Rock.

Le groupe s'appelle Mothersphip, peut être un hommage à Led Zep. Le groupe sort sur le petit label Ripple Music. Son troisième opus intitulé ''High Strangeness'' rend hommage aux meilleur du Hard début Seventies. Le groupe est composé de 3 musiciens originaires de Dallas au Texas: les frères Juett qui se partagent le chant, la guitare et la basse.

Mothership nous propose donc une musique ''vintage'' ancrée dans les années 70 que l'on pourrait qualifier de Heavy Rock proche du Stoner mais avec aucune modernité. Le groupe cite comme influence les groupes ''Heavy'' de l'époque: Molly Hatchett ou ZZ Top mais pour ma part je cite des groupes comme le peu connu et mésestimés Lord Baltimore, les australiens de Buffalo et aussi Black Sabbath. Tous des groupes possédant des gros sons, ayant beaucoup de feeling et jouant une musique lourde et ''roots''. Mothership fait la même chose comme nous pouvons l'entendre sur le titre ''Ride The Sun''.

Les texans proposent des compositions plus planantes proches de l'esprit psychédélique du ''Space Rock'' d'un Hawkwind. Cela s'entend sur le titre introductif et instrumental ''High Strangeness'' qui développe une ambiance psyché du plus belle effet. Cette atmosphère est tout autant présente sur l'autre titre instrumental ''Eternal Trip'' portant très bien son non tant on a l'impression de nous plonger dans un voyage dans le désert d'Arizona avec ses arpèges métalliques.

Le groupe possède deux chanteurs aux timbres différents qui se partagent les titres de l'album. L'un a une voix ''grasse qui me rappelle celle du chanteur John Garner de Lord Baltimore comme sur le titre ''Speed Dealer''. L'autre chanteur a une voix plus conventionnelle qui se retrouve sur la majorité des titres.
Sur les 8 titres, aucun moment faible, que du bon. Le morceau ''Speed Dealer'' est un bon résumé de ce que peut composer Mothership.

Et puis pour ne rien gâcher, le groupe nous propose un superb artwork bien dans l'esprit de l'époque qui rappelle celui du tout premier album des très bons Wolfmother.

Pour résumer, un condensé de musique écrite comme il faut. Un retour aux fondamentaux des années 70. Ils ont tous compris et ont réussi à assimiler leurs influences pour nous enregistrer ''un album réponse'' à la vague vintage suédoise des Horisont et Saturn.