ENSLAVED
Plus d'infos sur ENSLAVED
Progressive Black/Viking Metal
Chroniques

Heimdal
Julien Pingenot
Journaliste

ENSLAVED

«La légendaire formation norvégienne nous offre un seizième album fantastique, toujours aussi inspiré et envoûtant !»

7 titres
Progressive Black/Viking Metal
Durée: 48 mn
Sortie le 03/03/2023
1068 vues

Heimdal est le gardien du Bifröst, l'arc-en-ciel qui relie Asgard au neuf mondes inférieurs d'Yggdrasil. Il est chargé de souffler Gjallarhorn lorsque le temps du Ragnarök sera venu.... C'est le mythe d'Heimdal que les vikings hallucinés d'Enslaved ont décidé de nous compter pour leur seizième album. Enslaved n'est plus à présenter, pionnier de la scène black norvégienne, tant dans le son que l'esthétique mais qui s'est assez rapidement éloigné de tout ça pour forger sa propre identité. C'est à partir de "Monumension" que le groupe passe une autre strate et où les influences prog qui caractérisent aujourd'hui la formation seront complètement intégré aux compositions. J'ai un immense respect pour ce groupe, je trouve leur carrière absolument fascinante et chaque période de cette longue et foisonnante discographie vaut vraiment le coup de s'y plonger pleinement. C'est simple, pour moi, Enslaved n'a jamais sorti un mauvais album, on est tout le temps dans le très bon voire l'excellence absolue. Et je l'annonce d'emblé, ce seizième album n'a pas à rougir face à ses aînés. 

Comme tout bon album d'Enslaved, cet album est un véritable voyage, une véritable épopée qui nous transporte au- delà de la réalité. Attention, ce voyage n'est pas de tout repos, de nombreuses embûches sont sur le chemin mais que retenir d'un voyage sans une petite once de défi et d'imprévus... Le très onirique "Behind The Mirror" débute cette épopée, nous entendons le souffle d'une corne, Gjallarhorn a sonné. Nous y sommes, le Ragnarök est là ! 

Véritable vétérans de la scène, les norvégiens n'ont plus rien à prouver et pourtant chaque nouvelle sortie est très suivie car l'éthique de travail de Grutle, Ivar et le reste de la bande est d'une consistance qui mérite le respect de chacun. Là où des formations bien installées qu'on ne citera pas, Enslaved est toujours à la recherche de nouvelles sonorités et expérimente encore beaucoup dans chaque nouvelle composition. Le véritable tour de force est qu'il a réussi à se créer une identité sonore reconnaissable entre toutes et arrive à chaque à repousser un peu plus encore les limites de leur propre style.

Plus progressif que jamais, le groupe n'en oublie pas pour autant ses racines black metal, notamment le chant de Grutle, reconnaissable entre mille, mais aussi plusieurs moments sur l'album sont de véritables déferlantes montrant nos vikings toujours aussi prêt à en découdre quand il le faut. "Forest Dweller" et "Caravans To The Others Worlds" sont de bons exemples. Le plus atmosphérique "Congelia" m'hypnotise avec ce lancinant riff qui progressivement évolue en même temps que le reste des instruments et arrangements viennent s'agrémenter pour un final juste époustouflant. Et des moments époustouflants, Enslaved sait faire notamment lorsque le chant cristallin d'Håkon Vinje fait son entrée comme sur "Kingdom" ou encore "Caravan To The Outer Worlds". D'ailleurs, sur cet album, ce chant clair est bien mis en avant et quel plaisir. Présent sur les trois derniers albums, il a réussi à s'affirmer et trouver sa touche sans être une pâle copie de l'immense Herbrand Larsen, chant clair sur ma période favorite de la carrière des Norvégiens. Pour cette troisième performance Håkon est fantastique. "The Eternal Sea" est un autre morceau où il démontre tout son savoir-faire.

Encore une fois, Enslaved nous propose un album de haute volée et plus inspiré que jamais. Le groupe réussit le tour de force de rester vrai sur ses origines tout en s'en émancipant un plus à chaque album. Depuis "Vikingligr veldi", Enslaved réussit à traverser les époques et rester toujours à la page en gardant une authenticité totale et un goût pour l'expérimentation toujours plus important. Respect absolu pour cette formation de légende !