JORN LANDE
Plus d'infos sur JORN LANDE
Hard Rock

Heavy Rock Radio
Carmziofa
Rédacteur en Chef

JORN LANDE

12 titres
Hard Rock
Durée: 60 mn
Sortie le 03/06/2016
5786 vues
Enregistrer un album de reprises revues et corrigées est toujours un peu casse-gueule. On compare et on se dit: "Ça n'apporte pas grand chose !". Et bien, dans le cas du dernier album de JORN rien de tout cela est vrai. Soyons clair. Le bonhomme n'a plus rien à prouver. Connu principalement pour son passé avec Masterplan, son actuel projet avec Russell Allen et de nombreuses collaborations (dont celle avec Avantasia), Jorn Lande a tout sauf le rôle du débutant.

Ce nouvel opus du chanteur norvégien, intitulé "Heavy Rock Radio" reprend des grands classiques de Maiden, Sabbath, Queen, Dio, Deep Purple, Foreigner, Journey, etc...... bref ! Du lourd au niveau du chant puisqu’il s'agit ici de reprendre Freddy Mercury, Ronnie James Dio, David Coverdale, Bruce Dickinson...... Pour cela il est accompagné d'un line-up comprenant Trond Holter à la guitare, Francesco Iovino à la batterie, Thomas Bekkevold à la basse et Alessandro Del Vecchio aux claviers sauf pour le titre "Rainbow in the Dark" (avec Jimmy Iversen et Tore Moren aux guitares, Nic Angileri à la basse et Willy Bendiksen à la batterie) et "Stormbringer" (avec Jorn Viggo Lofstad à la guitare, Sid Ringsby à la basse et Willy Bendiksen à la batterie).

Dans la peau de Ronnie James Dio, Jorn nous délivre un "Die Young" absolument survitaminé, à la rythmique écrasante. L'ensemble rend parfaitement hommage au regretté Ronnie James Dio tout comme "Rainbow In The Dark".

Pour être un fan de Journey et Foreigner, je vous certifie que les reprises de ces deux groupes sont superbes : quel plaisir d’entendre de grosses guitares et une voix nettement plus rocailleuse que celle de Steve Perry sur "Don't Stop Believin". Cette version beaucoup plus heavy que l'original, redonne une nouvelle vie à ce titre vieillissant. Du coté de Journey, Jorn n'a pas choisi un grand classique du combo californien, puisqur'il s'attaque à "Rev On The Red Line" extrait de l'album "Head Games" de 1979. Ici encore, JORN a su ramener ce titre FM vers une version plus heavy. Sa prestation vocale est plus catchy et moins enrobée que celle de Lou Gramm et ça fait du bien !

Il fallait avoir des cojones bien chargées pour s'attaquer au mega-tube des Eagles, "Hotel California", titre qui a déjà été repris par tous les groupes de la planète. Seulement voilà. Cette version puissante nous réjouit. Après une introduction assez classique, les grosses guitares font leur apparition et ça sent bon le heavy bien gras. Les riffs sont travaillés, la prestation vocale idéale et bien sur, un solo dantesque. Amateurs de guitares qui apprenez à jouer, écoutez le solo explosif qui tout en respectant la trame de l'original apporte une dimension métal superbe.

Et puis on se dit que quand il va s'attaquer à Queen, il va se ramasser. Et bien non ! Jorn a l'intelligence artistique et le talent de ne pas tenter l'imitation du grand Freddy mais d'y apporter sa touche vocale rauque et sa propre sensibilité. Du coup, "Killer Queen" devient un tout nouveau morceau bien emballé avec des grosses guitares ! Respect !

Jorn prend beaucoup moins de risque avec la reprise de Maiden, "The Final Frontier", assez proche de l'original, tandis que les arrangements sur "Stormbringer" sont bien plus pêchus tant sur le plan des guitares que ceux de la prestation vocale beaucoup moins chaude que celle de Coverdale.

Le seul bémol de l'album concerne la reprise de Paul Stanley, "Live To Win". Je reconnais que mon avis est peu objectif compte tenu que je suis un très grand fan de Kiss et de la carrière solo de Paul Stanley. Pour autant, la tessiture vocale de Paul Stanley est telle, qu'il est difficile de la reproduire.

"Heavy Rock Radio" est le meilleur Juke-box de reprises heavy métal qu'il nous soit arrivé d'entendre. Jorn nous démontre o'combien il est à l'aise et en capacité à reprendre les plus grands chanteurs de tous les temps tels Freddie Mercury, Bruce Dickinson ou Ronnie James Dio. Cet album est la meilleure bande sonore du heavy des années 80.


Tracklist de l'album:
I Know There's Something Going On (FRIDA chanteuse ABBA - 1982)
Running Up That Hill (KATE BUSH - 1985)
Rev on The Red Line (FOREIGNER - 1979)
You're The Voice (JOHN FARNHAM - 1986)
Live To Win (PAUL STANLEY - 2006)
Don't Stop Believin' (JOURNEY - 1981)
Killer Queen (QUEEN - 1974)
Hotel California (EAGLES - 1976)
Rainbow In The Dark (DIO - 1983)
The Final frontier (IRON MAIDEN - 2010)
Stormbringer (DEEP PURPLE - 1974)
Die Young (BLACK SABBATH - 1980)