CREEPING FEAR
Plus d'infos sur CREEPING FEAR
Death Metal

Hategod Triumph
Julien Pingenot
Journaliste

CREEPING FEAR

«"Hategod Triumph" est une réussite totale, très inspiré, menaçant et surpuissant.»

8 titres
Death Metal
Durée: 36 mn
Sortie le 26/03/2021
1051 vues

La horde francilienne de Creeping Fear est de retour en ce mois mars 2021 pour nous délivrer ses nouveaux hymnes impies de son second brûlot : "Hategod Triumph" ! Ne connaissant le groupe que de réputation, c'est le sublime artwork réalisé par le maître italien absolu Paolo Girardi qui m'obligea à me pencher sur ce groupe.

"Hategod Triumph", c'est 35 minutes d'un Death Metal surpuissant et blasphématoire dans la droite lignée des pionniers du genre comme Hate Eternal et Cannibal Corpse notamment. Aucun temps de répit nous est donné, le groupe nous donne à écouter un album d'une grande intensité et très riche.

Niveau riffing, les gars sont hyper inspiré, l'album est rempli de riffs monumentaux comme le très martial de "Hate Crush Consume", le très groovy de "We Belong to the Crypts" (vers le deuxième tiers du morceau) ou encore le très thrashy "From Wombs to Battlefield". Une énergie folle et très communicative se dégage de ces morceaux, c'est simple il m'est très difficile de rester en place lors de l'écriture de cette chronique avec l'album qui tourne à côté. Mais un autre élément encore plus communicatif que les riffs sont les breaks ! Dès que la guitare amorce le break de fin de "Deceitful Tongues" tout vole en vrille autour de moi et c'est aussi le cas pour celui du titre éponyme. Une intensité que ne renieraient pas bon nombre de formations hardcore, tant l'efficacité de ces passages feraient mouche dans une fosse. Vivement le retour des concerts !

En plus d'être inspiré, le quatuor nous démontre son savoir faire technique grâce à de nombreux soli percutants et toujours très bien amenés. Le solo du très Death Doom "Wearing the Skin of the Wicked" ou bien celui de "Hate Crush Consume" ne sont que quelques exemple de cette richesse.

Avec des compositions aussi fortes, le groupe fit le très bon choix d'aller au Unisound Studio pour le mixage. Et qui de mieux que Dan Swano (Edge of Sanity, Infestdead ou encore Diabolical Masquerade) pour faire honneur à ces morceaux. le son de l'album est ultra massif, les guitares sont de véritables tronçonneuses et chaque percussions de batterie est effectuée avec un marteau de guerre. Bref, comme peu l'être Marduk pour le black, Creeping Fear est un véritable char d'assaut écrasant tout sur son passage.

Bon, ce "Hategod Triumph" est une grande réussite, mais si je pouvais pointer un défaut qui m'est très personnel, je trouve le chant un peu trop monocorde. Non pas qu'il soit mauvais loin de là, mais sur la longueur, il devient quelque peu lassant. Dommage pour un album avec un si gros travail instrumental. Et autre problème que j'ai avec l'album, c'est qu'il est beaucoup trop court ! J'avoue qu'avec un Death Metal de cette trempe, j'aurai bien aimé au moins deux morceaux de plus mais je ne vais pas bouder mon plaisir non plus.

Bref vous l'aurez compris, ce deuxième album des franciliens de Creeping Fear est une franche réussite. L'album est d'une grande efficacité, très inspiré et est un bonheur du début à la fin. Avec ce deuxième album, Creeping Fear passe un cap important et s'impose comme un incontournable de la scène Death Metal française.