Vanadrottning
Enora
Journaliste

GRIMNER

«« Vanadrottning », un album de Folk pur et dur qui met en avant le côté très mélodieux des chansons, tout en conservant une sacrée force de frappe»

11 titres
Folk/Viking Metal
Durée: 54 mn
Sortie le 09/02/2018
7946 vues

Comment vous présentez Grimner sans vous dire que c'est sans aucun doute l'un des plus beaux espoirs de renouveau du Folk/Viking Metal ? Bon, si vous voulez plus de détails, le groupe existe depuis 2008 et est originaire de Suède. Deux ans après « Frost Mod Eld » et quatre ans après « Blodshymner », ils signent leur grand retour avec « Vanadrottning », un album plein d'énergie qu'on accueille à bras ouverts !

Une rythmique dansante nous plonge dans ce nouvel album de Grimner avec l'ouverture de la chanson éponyme, accompagnée de divers instruments à cordes puis des guitares qui reprennent la même mélodie, dans la plus pure tradition du Folk. Puis le scream se joint à l'ensemble qui peut d'ailleurs faire penser à des groupes de la veine de Northland. La voix saturée est d'ailleurs doublée de chant clair. Le groupe frappe fort avec ce premier titre qui invite au headbang sans être d'une violence folle. L'aspect mélodique et la richesse de l'univers musicale sont mis en avant. La comparaison avec Northland me revient sans cesse à l'esprit en écoutant « Avundas Hennes Ungdom ». Encore une fois, le groupe semble miser sur une composition plus douce et trépidante que sur du Folk/Viking bourrin qu'on peut avoir parfois. Le scream et les riffs de guitares apportent quelques touches plus violentes qui donnent davantage de relief au morceau sans en détruire l'harmonie. Le chant clair est plus mis en avant et accompagné d'une voix féminine. Si vous avez un peu suivi l'actualité du groupe, « En Fallen Jätte » vous sera forcément familier puisqu'il s'agit du premier clip de cet album que le groupe a sorti ; et si cela ne vous dit rien, jetez-y une oreille ! Vous ne résisterez pas à la rythmique entraînante ni à quelques petits passages à la basse !

Le ton change sur « Kvällningssång » qui évoque plutôt les groupes de Folk de l'Est de l'Europe et de Finlande comme les célèbres Finntroll que je ne pense pas avoir besoin de présenter, autour d'une mélodie tressautante qui mêle instruments traditionnels, accordéon et guitare. La rythmique est toujours en contre temps ce qui donne furieusement envie de taper du pied tout en se laissant emporter dans le tourbillon auquel nous invite le chanteur. On revient sur quelque chose de plus léger et sobre avec « En Vilja Av Järn ». Grimner propose en effet un titre en apparence plus simple avec une ligne musicale plus grave qui pourrait donner une impression de plat si elle n'était pas compensée par un refrain plus joyeux et énergique sur lequel les instruments traditionnels se distinguent davantage. Tout comme « En Fallen Jätte », je suis persuadée que certains ont déjà écouté « Fafnersbane » puisqu'il s'agit d'une collaboration avec Erik Grawsiö, chanteur et bassiste de Månegarm. Et celle-ci semble plutôt porter ses fruits puisqu'elle permet à Grimner de s'aventurer un peu plus loin dans une composition plus sombre et agressive que les autres. Cependant rien ne ferait renoncer le groupe au côté très mélodique de ces morceaux, et celui-ci ne fait pas exception à la règle !

Comme si la participation du chanteur de Månegarm avait donné un petit coup de fouet à Grimner, « Vårt Blod, Våra Liv » continue sur cette lancée, dans une atmosphère plus violente, portée cette fois par les guitares et la basse plus que par les instruments traditionnels. La ligne rythmique se fait de plus en plus pesante alors que les guitares posent des riffs plus mesurés dessus. Le scream occupe une grande partie de la prestation, accompagné de choeurs masculins. Je dois avouer que cette idée d'un album presque en deux parties avec le début plus dansant et la fin plus agressive donne plutôt un bon résultat et ce n'est pas « Dödens Dans » qui me fera dire le contraire. Le groupe y mobilise toutes les bonnes recettes pour proposer un hymne guerrier efficace et évoquant des rêves qui nous plonge dans un autre âge, à des milliers de kilomètres de notre petite vie tranquille. « Ägers Salar » me donne une très étrange impression de déjà-vu avec les choeurs qui reprennent ce que la voix screamée a dit sur un fond de batterie et guitare, mais passons. Ce titre n'est pas essentiel à l'album selon moi mais, sur la fin, il propose quelque chose de plus apaisé qui permet de respirer un peu dans ce tumulte musical. L'introduction douce de « Sången Om Grimner » ne prépare pas à la suite, mais on finit peu à peu par retrouver cette atmosphère calme, avec la place prédominante du chant clair. Le titre rattrape totalement la petite déception du précédent. Et on finit en puissance avec « Freja Vakar ». Faîtes-moi confiance, les premières secondes vous feront mourir d'envie d'écouter la suite (qui est tout aussi réussie) !

« Vanadrottning » est un album de Folk Metal pur et dur ; et Grimner ne fera aucune concession là-dessus, ce dont on leur est bien reconnaissant car la qualité de cette création est plus qu'excellente ! On ne s'ennuie à aucun moment et chaque morceau comporte son lot de surprises. Ce que j'en retiens par-dessus tout c'est un grand travail pour mettre en avant le côté très mélodieux des chansons, tout en conservant une sacrée force de frappe !

GRIMNER
Plus d'infos sur GRIMNER
Folk/Viking Metal