Glory For Salvation
MJML
Journaliste

RHAPSODY OF FIRE

«Rhapsody Of Fire remonte au fur-et-à-mesure vers le sommet du Power Metal Symphonique.»

11 titres
Symphonic Power Metal
Durée: 56 mn
Sortie le 26/11/2021
452 vues

"Glory For Salvation" est le second chapitre de la saga de l'Empire Nephilim, initiée en 2019 par Rhapsody Of Fire. Alors que l'on pensait le line-up du combo transalpin stabilisé après deux réalisations studios, badaboum… changement de batteur! avec la venue de Paolo Marchesich. Pour le reste de nos musiciens, tout le monde est sur le pont!

Si d'un point de vue "scénaristique" ce nouvel album continue sur sa lancée, musicalement quelques divergences sont à noter. En effet, là où "The Eighth Mountain" (2019) usait et abusait de double grosse-caisse et de up-tempi, ici les compositions sont quelques peu moins véloces, dans l'ensemble, qu'à l'accoutumée ('Son Of Vengeance', titre d'ouverture, là où d'habitude ça attaque d'entrée).

Les morceaux les plus rapides sont souvent parsemés ou entre-coupés de passages calmes ou atmosphériques, histoire de reprendre une bouffée d'air avant de repartir au combat. Bien sûr, trouve toujours quelques classiques Rhapsodiens ('Chains Of Destiny', Infinitae Gloriae'), mais le groupe réussit à nous étonner avec quelques surprises.
Telle cette ritournelle folk (et sa flûte omniprésente) qui n'aurait pas dépareillé sur un albumde Magö de Oz; et qui est précédée d'une intro flûte/cordes sur laquelle se pose la voix d'un narrateur (nous replongeant par là-même dans l'album "Symphony Of Enchanted Lands").
Autre surprise, mais qui passe moins bien, le côté FM du premier single ('I'll Be Your Hero': rien que le titre…) où mélodie vocale et claviers nous ramènent à l'AOR des '80s (coucou Journey et Survivor). Pas convaincant du tout.

Mais sinon, nous avons toujours droit à une bonne power-ballade ('Magic Signs'), classique mais très bien écrite, où le sieur Voli nous propose un chant un peu plus bas des plus intéressant.
Egalement au menu, LE titre fleuve! Là, tout y est! Chœurs d'église faisant place à des riffs trash puis se superposant, chant alternant anglais et italien, refrain épique que le public chantera à gorges déployées lors des futurs shows… 'Abyss Of Pain II', puisque c'est de ce titre dont il s'agit, tient toute ses promesses. Notons le petit clin d'œil: 'Abyss Of Pain' n'était qu'une courte intro instrumentale sur l'album précédent. Vous avez compris le truc?...

Cet opus a une belle variété de couleurs à afficher sur sa palette. Dommage que par instant la section classique de l'instrumentation soit trop mise en avant ('Infinitae Gloriae' par exemple) et que les refrains immédiats manquent dans l'ensemble (exceptés 'Chains Of Destiny' et 'Abyss Of Pain II').
Le son est aux petits oignons (surtout du mieux niveau batterie par rapport à précédemment). Roby De Micheli (en shreds néoclassiques ou en lignes mélodiques, sa six-cordes brille de mille-feux) et Giacomo Voli (cette montée haute perchée sur 'Son Of Vengeance') sont ceux qui tirent le plus leur épingle du jeu.

Certes Rhapsody Of Fire n'a pas encore retrouvé son lustre d'antan, mais au fil des albums, le combo italien remonte au fur-et-à-mesure vers le sommet du Power Metal Symphonique. Ce "Glory For Salvation" en est la preuve. S'il continue sur cette lancée, les prochaines tournées se feront dans de bien plus grandes salles que celles prévues au mois de janvier en France en 2022 (courant janvier, retrouvez notre live-report de la date parisienne).

PS: Notre version de l'album ne comportait pas les 2 bonus tracks ('Un 'Ode Per L'Eroe' et 'La Escencia De Un Rey').