Get The Money
Seb Gallagher
Journaliste

TAYLOR HAWKINS & THE COATTAIL RIDERS

«Un Album à ériger au rang d'album Rock de l'année !»

10 titres
Rock
Durée: 40 mn
Sortie le 08/11/2019
171 vues
SONY
On ne présente plus l'immense batteur de la bande à Dave Grohl, Taylor Hawkins. Sauf que cette fois-ci il ne sera pas derrière ses fûts avec ses acolytes des Foo Figthers, mais bel et bien avec son projet solo nommé: Taylor Hawkins & The Coattail Riders. Accompagné du bassiste Chris Chaney ( Ex Alanis Morissette; Jane's Addiction) et du guitariste Gannin Arnold, le power trio nous présente un premier album riche en surprises et surtout en guests, mais pas de spoilers avant le début de l'écoute.

Pour bien débuter un album, vous prenez Dave Grohl ( Ex Nirvana; et actuel Foo Figthers), Jon Davison (YES), vous y rajoutez le super chant de Taylor Hawkins, un zeste de Chris Chaney et un soupçon de Gannin Arnold, et vous obtenez la recette d'un premier titre plus que réussi nommé « Crossed The Line ».

Nous enchaînons avec « Don't Look At Me That Way » et là, encore une fois, nous voilà sur un titre de très bonne qualité avec un featuring 4 étoiles à l'instar de Duff McKagan ( Guns'n Roses) et de la chanteuse aux plus de 60 albums Nancy Wilson. Plus posé que son prédécesseur, ce titre nous dévoile une seconde fois l'étendue du talent du batteur chanteur. Équilibré à la perfection, entre gros son bien rock'n'roll, quelques touches de country très subtiles feront, dès le second morceau, transformer l'essai de ce nouveau groupe.

Quelques notes de piano et nous voilà déjà transportés dans l'excellent « You're No Good at Life No More », dans lequel nous retrouvons une nouvelle fois Dave Grohl. Biscornu et bien chiadé, nous voilà sur quelque chose de tout aussi rock que les précédents essais du groupe, mais avec un coté plus dansant et surtout plus brutal. Par moments on pourrait limite retrouver un petit Foo Figthers peut-être par les quelques vocalises faites par Mr Dave.

Jusqu'ici, rien à redire sur ce premier opus. A croire que notre trio, rejoint par sa pléiade de stars, existe depuis des dizaines d'années, nous faisant une nouvelle fois la démonstration du titre hors norme à l'instar du violentissime « I Really Blew It » où Dave Grohl et Perry Farrell ( Jane's Addiction) rejoignent notre trio pour un pur moment de communion, de bonheur musical mais surtout pour le plus grand plaisir de nos oreilles.

Pour continuer dans le featuring étoilé, cette fois-ci c'est au tour de Mark King ( Level 42) de venir prêter main forte à nos californiens sur le très rythmé « Queen Of The Clowns » qui est loin d'être un cirque bien au contraire. Tout est une nouvelle fois réuni pour passer un super moment musical avec cette superbe basse slappée, ou encore la rage des guitares, sans oublier bien sûr maestro Taylor qui nous gratifie de son jeu de batterie grandiose qui ravira les fans des Foo entre autres.

Une intensité retombée mais non pas la qualité des titres. A l'instar de l'éponyme de l'album où le guitariste Joe Walsh ( Ex Eagles …) , la Chanteuse guitariste cofondatrice du groupe the Pretenders Chrissie Hynde, ou encore Duff McKagan, nous gratifient d'un excellent morceau pouvant limite faire office de B-O de film. Une fois de plus un régal pour les oreilles.

Nous rapprochant un peu plus de la fin de cette galette, Taylor Hawkins et ses Coattail Riders déploient une nouvelle fois tout leur talent au service de la musique. Ils sont rejoints sur « C U in Hell » par la belle chanteuse LeAnn Rimes que certains connaissent du film Coyote Girl . Notre power trio, qui se transforme en quatuor le temps d'un titre, nous envoie directement en enfer avec ce titre plus qu'endiablé où instru, chant et même ambiance nous mettront une fois de plus d'accord sur la qualité de cet opus.

Énième featuring avec Mr Dave Grohl , le presque Foo Figthers « Middle Child » réunit comme sur ses prédécesseurs la précieuse recette du succès et d'un excellent titre. Vous me direz à la lecture que c'est la parole d'un fan et vous n'aurez qu'à moitié tord. Car oui, fan des Foo et avant cela de Nirvana, je ne pourrais qu'ériger le meilleur portrait de cet opus. Mais avant d'être fan, je suis surtout un grand amoureux de musique et tout le monde sera d'accord avec moi quand vous passerez à l'écoute du dernier titre de cet album à l'instar de « Kiss The Ring » et « Shapes Of Things où la voix rocailleuse de Taylor est juste pure, combinée à sa batterie puissante et aux instruments de ces confrères, tout est une dernière fois fait pour nous confectionner un moment de musique magique.

Une flopée d'artistes plus géniaux les uns que les autres, un son plus que parfait, mais sans oublier le génie de superbes auteurs compositeurs musiciens, voici la recette du succès assuré à la sauce Taylor Hawkins & The Coattail Riders. Une maturité insolante faisant de chaque titre une pépite, et de chaque note une magie musicale. En bref, un premier album qui a déjà tout d'un classique. A écouter encore et encore, on ne peut s'en lasser.
TAYLOR HAWKINS & THE COATTAIL RIDERS
Plus d'infos sur TAYLOR HAWKINS & THE COATTAIL RIDERS
Rock