GALASPHERE 347
Herger
Journaliste

GALASPHERE 347

«Les Suédois de Galasphere 347 ont composés trois pièces progressives en hommage aux grands des années 70. Du bon Rock progressif.»

3 titres
rock Progressif/ Symphonique
Sortie le 21/07/2018
2217 vues
La scène suédoise en terme de Rock progressif est l'une des meilleures du monde avec des groupes comme Pain Of Salvation et The Tangent. Elle le confirme encore une fois avec cet album éponyme du groupe Galasphere 347. Le combo est formé par des musiciens confirmés connus et reconnus, provenant de groupes qui le sont tout autant tels que Henry Fool, Anglagard ou No-Man et cet album est leur première production.

Ce sont ici trois morceaux long format, comme à la grande époque des groupes de Rock progressif des années 70, avec Yes ou Van Der Graff Generator et son opus intitulé ‘'Pawn Hearts''. Les titres dépassent les 10 minutes

Les similitudes ne s'arrêtent pas là car les références sont légions : longues plages musicales où le clavier tient une place éminente, soli multiples, travail sur les voix avec l'utilisation de choeurs et d'harmonie. On peut donc définir cela comme du Rock symphonique et les plus éclairés reconnaîtront des groupes comme les québécois d'Harmonium ou les allemands de Grobshnitt.

Débutons par le premier titre, ''The Voice Of Beauty Drowned'', qui démarre doucement avec une première partie sur fond de claviers et de chant pop. On poursuit sur un passage où l'on peut entendre de la flûte bien utilisée qui rappellera les meilleurs moments de Jethro Tull et de Peter Gabriel dans Genesis, un beau moment.

L'album continue avec le titre ''The Fallen Angel'' qui est introduit par quelque chose de très éthéré et planant, avec des claviers très atmosphériques. La voix de Benett rappellera celle de Tim Bowness et les refrains tout au long du titre sont excellents. On reste dans la continuité du style proposé par le groupe avec des breaks instrumentaux qui font la part belle aux aux synthés. L'ambiance sur ce ''The Fallen Angel'' y est très reposante et agréable. Un titre qui aurait pu convenir à Tim Bowness ou No-Man.

Le troisième et dernier titre, ''Barbarella'Lover'' commence de manière tranquille un peu à la façon d'un Floyd dernière période avec de bons passages vocaux, des guitares en retrait et des claviers. Puis le titre de poursuit sur un solo de claviers en mode orgue avec une petite touche jazzy à la Caravan et on continue sur des plages musicales entre solo de guitares et nappes de claviers très Rock progressif Seventies.

Les Suédois de Galasphere 347 ont composé trois pièces progressives en hommage aux grands des années 70. Du bon Rock progressif.

GALASPHERE 347
Plus d'infos sur GALASPHERE 347
rock Progressif/ Symphonique