Frankenstein
Shades Of God
Journaliste

NO ONE IS INNOCENT

«''Frankenstein'' c'est du Rock vrai, pur, fait par des mecs dont les termes ''refus'' et ''baisser les bras'' ne font pas partie de leur vocabulaire»

Rock
6795 vues

En 2015 les No One Is Innoncent faisaient un retour fracassant avec le terrible ''Propaganda''. L'album avait été encensé par toutes les critiques et avait donné lieu à une tournée survoltée où Kemar et sa bande ont littéralement retourné les salles de l'hexagone. Après une déferlante pareille, on se dit que le retour sur terre va être compliqué, sauf que voilà, les No One ont décidé de prolonger le plaisir. Mesdames et Messieurs, voici : ''Frankenstein''. (L'album, pas le Docteur du même nom).

En 25 ans de carrière, No One Is Innocent a connu des hauts et bas, ce qui est somme toute normal après un quart de siècle d'existence. Pourtant les gaillards n'ont rien perdu de leur envie de jouer et de s'exprimer à grands coups de guitares sur fond de textes engagés. ''Propaganda'' avait marqué une sorte de retour aux sources pour les No One, avec un Rock ultra énervé possédant un groove indécent. De prime abord, ''Frankenstein'' s'inscrit dans son sillage, on retrouve un groupe bien dans ses pompes prêt à en découdre notamment avec les survitaminés 'A La Gloire du Marché" et 'Hold-Up Au Nom Du Peuple' qui sont de vrais hymnes Rock desquels se dégagent un léger parfum Rage Against The Machine. Du Rock il en est encore question sur les puissants 'Desperado' qui traite du burn-out et 'Teenage Demo' qui lui possède quelques touches Punk bien senties, à l'instar de 'What The Fuck' et son tempo effréné. Mais ''Frankenstein'' c'est bien plus qu'une simple compilation de morceaux Rock, c'est aussi des titres aux accents plus graves, aux atmosphères pesantes, comme sur 'Les Revenants' et le très mélodique 'Nous Sommes La Nuit'. On y retrouve un No One Is Innocent plus angoissant où la voix de Kemar se révèle hypnotisante et prend un dimension incroyable. C'est aussi ça les No One, une variation dans l'approche musicale avec tantôt de l'agressivité et tantôt de la subtilité, ce qui leur permet d'offrir des disques d'une grande richesse. Ce n'est surement pas la reprise du 'Paranoid' des légendaires Black Sabbath pour clôturer la galette qui prouvera le contraire, à la fois Rock et Psyché, on peut l'affirmer : c'est une pure réussite.

La grande différence d'avec ''Propaganda'' vient certainement du fait que ''Frankenstein'' a lui été écrit sur le long terme. Kemar déclarait dans une interview que l'album a été le fruit d'un travail plus long, d'une composition sur la durée, ce qui ne l'empêche pas de coller (malheureusement) à l'actualité et d'être un reflet de notre société. Un reflet peu flatteur, certes, mais ''Frankenstein'' a cette capacité à donner de l'espoir et surtout de l'envie. Les No One Is Innocent sont plus que des musiciens, ils sont pourvoyeurs d'espoir et délibérément dealers d'envie.

Nous sommes en 2018, vous êtes devant votre ordinateur ou votre smartphone, le monde va comme il va, mais les No One Is Innocent ont de quoi vous soigner. ''Frankenstein'' c'est du Rock vrai, pur, fait par des mecs dont les termes ''refus'' et ''baisser les bras'' ne font pas partie de leur vocabulaire. Allez, vas-y, pour le plaisir on se remet le disque encore une fois.