Forever Warriors / Forever United
Laurent Sage
Journaliste

DORO

«Après 6 ans d'absence, le retour de ''Metal Queen'' avec un nouveau double album. »

19 titres
Heavy Metal
Durée: 77 mn
Sortie le 17/08/2018
4586 vues
34 ans de carrière et DORO est toujours présente. Depuis son premier album ''Burning the Withches'' avec WARLOCK,, elle n'a cessé d'arpenter les scènes du monde entier pour délivrer sa musique . Connue pour être ''The Metal Queen'' ( bien que ce surnom ait aussi été attribué à la chanteuse canadienne Lee AARON), Doro vient nous proposer un double album, preuve en est de sa capacité à composer.

Il est déjà difficile de proposer un album complet empli de ''tubes'' alors imaginez un double. Autant vous le dire de suite, un seul cd eut été suffisant tant certaines compositions sont fades et à bout de souffle. Je ne retrouve plus la force des refrains, que dire, des hymnes qu'elle était capable d'interpréter ( sa chanson ''We Are Metalheads'' écrite en 2009 pour le 20e anniversaire du Wacken est devenue la chanson officielle du festival).

Un gros bémol aussi, concernant la production: le son est plat, sans relief et ne fait pas honneur aux quelques morceaux qui tirent leur épingle du jeu. C'est dommage, avec un plus gros son l'impact des morceaux eut été encore plus important.

Le premier album ''Forever United'' comporte 5 balades sur 9 titres. Mais là où le bât blesse, c'est que l'on dirait que le chant est délivré sans passion, sans émotion. J'arrive à percevoir un semblant de sentiment sur ''1000 Years'' joué à la guitare accoustique. Un sursaut métallique avec ''Love is A Sin'', son intro au synthé et son rythme mid-tempo typique metal 80's. ''Fight Through The Fire'' ,son riff saccadé et une guitare mise en avant nous ramènent au metal auquel Doro nous avait habitués. Ce morceau a tout plaire s'il est joué sur scène. Etrange sensation après ( plusieurs) écoute(s) du 1er album qui démarrait plutôt bien avec le titre ''Resistance'' qui ouvre celui-ci. A noter la présence de Doug ALDRICH pour un solo sur ''Heartbroken''.

Le second album ''Forever Warriors'' est quant à lui bien plus proche du style habituel de DORO. Bien sûr, il s'agit d'un metal ''basique'', loin des prouesses techniques auxquelles nous sommes habitués maintenant. Doro est fidèle à son style et on ne peut lui enlever cette constance. Les titres sont souvent explicites '' All for metal'', ''Soldiers Of Metal'' …..

D'ailleurs ''All For Metal'' ouvre l'album avec ses choeurs typiques, un peu en mode ''Manowar on'', et l'on se plaît à les chanter presque instantanément avec elle. Le riff est sympa, le tempo est médium et vous vous surprendrez à taper du pied sur le morceau. Enfin, on passe aux choses sérieuses. ''Bastardos'' est un morceau heavy speed proche de la veine des premiers WARLOCK, le groupe a décidé de passer à la vitesse supérieure. ''If I Can't Have You - No One Will'' est une balade très heavy avec l'apport de Johan HEGG ( AMON AMARTH) au chant dans un registre growl. Et ce mélange voix claire / growl fonctionne plutôt bien ( comme avec AMARANTHE). Moi qui ne suit pas fan de ce style de chant, je dois avouer que cela donne un mariage plutôt réussi.
''Soldier Of Metal'' est une balade typique metal, avec adjonction de quelques claviers et une voix plus posée de Doro. Je vais peut être faire le difficile mais le guitariste solo est plutôt peu inspiré et ne laisse que rarement passer des moments de ''grâce''. Surtout sur des morceaux tel que celui-ci où l'on devrait ressentir un feeling se dégager de sa prestation.
''Turn It Up'' & ''Blood Sweat And Rock'n Roll'', enfin, voilà ce qu'on aime: des riffs qui vous font headbanger, des choeurs qui vous emportent et vous donnent envie de chanter. Succès assuré sur scène !

Dès les premières notes, les metalleux élevés comme moi au biberon du hard rock avec des groupes tels que WHITESNAKE reconnaîtront une compo mythique du Serpent Blanc '' Don't Break My Heart Again''. Difficile exercice que de se frotter à la voix de Coverdale. Résultat mitigé : le feeling à la guitare n'y est pas et même si Doro a un timbre de voix rauque ( un peu moins présent avec les années) la comparaison n'est pas à son avantage. Mais très bonne idée que de remettre au goût du jour ces titres intemporels.

Deux balades ''Love's Gone to Hell'' et une en allemand'' Freunde Fürs Leben'' . La première est dispensable; plus d'émotion sur celle chantée dans la langue de Goethe.

''Backstage To Heaven'' voit Doro effectuer une incursion dans le hard rock ''classique'' et ma foi cela lui va très bien. Ça balance, ça groove, le refrain est entraînant et les interventions à la guitare sont très rock, bien dans l'esprit du morceau. Le break au saxophone est excellent et si Doro voulait s'orienter dans ce style un peu éloigné du sien, je pense qu'elle a tout à fait le feeling et la voix pour nous sortir un album de ''classic hard rock''. Un de mes morceaux préférés sur ce double album.

Le bilan est quand même plutôt mitigé avec ce double album : trop de compositions sans saveur, un son inacceptable pour une production de 2018, des solos sans ''goût'' hormis sur quelques titres ( et là je ne parle pas de technique mais de feeling). Cela fait un peu beaucoup pour une artiste avec un tel background. Mais, et c'est très appréciable, elle a un potentiel non négligeable dans la perspective d'un album de hard rock ''classique''. Si tant est qu'elle veuille bien se rapprocher de ce style, qui, à l'écoute des quelques morceaux présents sur ce double album, ont vraiment de quoi séduire.

Un album à réserver aux die-hard fans de Miss Dorothée PESCH.


DORO
Plus d'infos sur DORO
Heavy Metal