FLASHY ENTRANCE
Plus d'infos sur FLASHY ENTRANCE
Metal Core

Tolérance Zéro
United Rock Nations

FLASHY ENTRANCE

8 titres
Metal Core
Durée: 26 mn
Sortie le 14/01/2014
4130 vues
Jeunes loups de la scène parisienne, Flashy Entrance présente un premier album autoproduit, tout à fait digne d'attention. Avec beaucoup d'unité tout au long des huit titres, leur style est signé par une rythmique puissante et de grosses guitares, et une alternance entre chant mélodique et agressif (en français), soutenu par des rythmiques tantôt fluides tantôt saccadées et groovy, plutôt rapides dans l'ensemble.

La section rythmique fait d'ailleurs merveille sur ces contretemps, qui, de même que les parties speed, mettent particulièrement en valeur un batteur talentueux. Les parties de guitares sont également intéressantes techniquement.

On retiendra quelques très bons titres (« La loi du combat », « Vivre sans vie », « Aucun bon sentiment »), qui, d'une durée moyenne de 3 minutes ou moins, sont percutants à souhait. Parmi les qualités de Flashy Entrance, il faut aussi remarquer le large panel du vocaliste, qui passe des vocalises colériques, au growl, à certaines parties parlées (sur « Aucun bon sentiment ») ou des choeurs à la tierce (sur « Jamais rien ne change »), jusqu'au chant clair et mélodique sur la plupart des refrains.

C'est pourtant sur certaines de ces parties que l'on peut faire la principale critique, à savoir un chant clair parfois agaçant, trop aïgu (à la Kyo sur « Quelques larmes pour te plaire ») qui peut prendre des accents mièvres, car un peu plaintif et nasillard sur la fin des mots (dans « Tous les mêmes »). Du coup, l'alternance entre les parties de chant hyper agressives et le chant clair, réussies sur les meilleurs titres cités plus haut, perdent là en percussion et en naturel.

Il faut aussi ajouter au titre du « moins bien » des textes un peu ampoulés (vers trop longs sur « La lumière dans le noir ») et majoritairement incompréhensibles sur les parties growlées.

Bref, grâce à quelques bombinettes bien placées ça et là, Flashy Entrance rattrape ses erreurs de jeunesse (auxquelles on ajoute le choix de son nom ! On s'attend à du disco !), qui si elles sont corrigées dans de prochaines productions, devrait permettre une « entrée lumineuse » sur la scène française !