CROM DUBH
Plus d'infos sur CROM DUBH
Black Metal

Firebrands And Ashes
Herger
Journaliste

CROM DUBH

«Un album sans prétention qui n'a qu'un but déverser un torrent de haine et de ténèbres.»

7 titres
Black Metal
Durée: 43 mn
Sortie le 14/06/2019
3124 vues
VAN RECORDS
Le groupe britannique Crom Dubh nous revient après 4 années sans sortie pour la publication de son dernier acte maléfique qu'il a nommé ''Firebrands And Ashes''. Ce groupe existe depuis plus de 15 ans et s'est formé à Londres avec à la guitare S. Vrath, au chant/guitare M. Beonetleah et chant/basse O'Fairdehaigh, à la section rythmique A. Haege. Il a fallu attendre 2015 pour que les anglais sortent un véritable album qu'ils avaient intitulé à l'époque ''Heimweh''. Comme pour l'album précédent, ils ont fait confiance au label Van Records.

Pour ce nouvel album, les membres de Crom Dubh nous ont réalisés des morceaux qui sont orientés vers un Black Metal relativement classique. On y trouve les éléments principaux qui font le style, c'est à dire des riffs incisifs et agressifs joués sur un rythme soutenu en tremolo-parking. Ce type de lignes de guitares s'entendent sur “Ram In A Thicket”, morceau ou l'on peut entendre un déluge de haine tout du long avec des riffs crûs.

Mais la musique des anglais n'est pas que furie car ils savent se faire plus lourd presque groovy avec des passage plus mid tempo, voire mélodique qui sont aussi moins violent mais tout aussi malsain avec un léger côté Post Rock. On retrouve cela sur “Last Dust”. Par contre, il faut reconnaître aussi que les britanniques restent dans le classique sans prendre de véritables risques mais on sent à l'écoute des titres une maîtrise musicale évidente.

Pour comprendre nos propos, nous vous conseillons l'écoute du morceau “Endless Night”. Ils savent composer et y injecter une bonne dose de haine et de nostalgie païenne avec des textes traitant de la tradition des Temps Anciens avec des sujets comme Gilgamesh ou Prométhée. Nous allons dire quelques mots sur les vocaux qui comme chacun le sait est l'un des éléments de base du Style. Ils sont assez graves pour des screams avec un côté maléfique et haineux comme nous pouvons l'entendre sur le titre “Burning”.

Un album sans prétention qui n'a qu'un but déverser un torrent de haine et de ténèbres.