WOLCENSMEN
Plus d'infos sur WOLCENSMEN
Dark Folk
Chroniques

Fire In The White Stone
Enora
Journaliste

WOLCENSMEN

«« Fire In The White Stone », une oeuvre saisissante de qualité et de délicatesse tant Wolcensmen y trouve un équilibre incroyable au sein d'un superbe univers féérique et incarné»

11 titres
Dark Folk
Durée: 50 mn
Sortie le 20/09/2019
1852 vues

En 2013, Wolcensmen, le projet de Dan Capp, se lance officiellement avec la parution d'une demo, suivie en 2016 de l'album « Songs from the Fyrgen », unanimement reconnu par les amateurs du genre. En 2019, il fallait aller encore plus loin et la soif de création de l'artiste s'est traduite avec « Song From The Mere » et « Fire In The White Stone ».

Avec simplicité et fraîcheur, une guitare acoustique accueille l'auditeur ‘Foreboden', bientôt rejointe par d'autres instruments qui se mêlent les uns aux autres en un ensemble gagnant en force et en majesté et se transformant peu à peu en ‘A Gainsaying', jusqu'à ce que les voix apparaissent comme autant de petites lumières nous guidant dans cet univers d'apparence si fragile et pur. ‘Lorn And Loath' se révèle lentement et avec minimalisme, puisant sa force dans une alternance de passages chantés et de guitare, avec en fond le son grave d'un violoncelle, le tout emprunt d'une certaine mélancolie mais toujours pudique et sobre. Plus inquiétant et ancien, ‘Hunted' change radicalement l'atmosphère qui s'était instaurée jusqu'à maintenant et nous attire dans des recoins plus sombres, et peut être oubliés, de l'univers mystique de Wolcensmen. Courte pause, ‘The Woodwose' annonce la suite de « Fire In The White Stone » dans un voile de mystère.

Instrumental mais résolument plus moderne dans son instrumentation, ‘Of Thralls and Throes' est un voyage à travers le temps que l'artiste nous propose en quelques minutes à travers une composition organique et surprenante. Wolcensmen nous offre ensuite un véritable moment de grâce avec ‘The Swans of Gar's Edge' qui a des airs de contes légendaires fredonné au coin du feu pour endormir les plus jeunes et émerveiller les plus anciens. Entre cordes et flûte, ‘Maidens of the Rimeland' poursuit sur cette lancée en donnant du côté de la musique traditionnelle doucement rythmée et chaloupée. Plus légère, ‘Fellowship' est davantage une transition qu'un morceau à proprement parler mais on sent que tout y a été pensé et soigné. ‘Sprig to Spear' fait parti de ces chansons inoubliables de beauté et de sensibilité dont Dan Capp semble avoir le secret ; sublime… La conclusion se fait avec le morceau éponyme, que vous pouvez découvrir plus bas.

« Fire In The White Stone » est un travail bluffant de qualité et de précision tant Wolcensmen y trouve un équilibre incroyable d'ambiances et de musicalité. Le projet de Dan Capp a encore de très beaux jours devant lui, offrant aux amateurs du genre de multiples occasions de découvrir ce superbe univers féérique et incarné.