VALLENFYRE
Plus d'infos sur VALLENFYRE
Death Metal with Doom influences

Fear Those Who Fear Him
Herger
Journaliste

VALLENFYRE

«Le meilleur album de Vallenfyre. Un disque direct et cru !»

12 titres
Death Metal with Doom influences
Sortie le 02/06/2017
9772 vues
Ce n'est jamais facile de chroniquer un album d'un musicien que l'on vénère car on est, la plupart du temps, moins objectif qu'à l'accoutumée. Pour moi, c'est le cas avec cette chronique de ce troisième opus de Vallenfyre, projet de Gregor Macintosh tête pensante de Paradise Lost, mon groupe préféré. Je suis fan de ce qu'il a fait depuis le début avec Paradise Lost avec un coup de coeur pour l'album ''Draconian Times''.

Mais ici, Vallenfyre se tourne vers un style proche des débuts de Paradise Lost (première démo et premier album) quand le combo britannique jouait du Death Doom. En prenant de l'âge et suite au décès de son père, Macintosh a souhaité revenir à ses premiers amours et se servir de ce projet comme exutoire. Parti à l'origine comme un side-project , Vallenfyre est devenu un vrai groupe secondaire. Concentré sur Mcintosch, Hamish Glencross (ex My Dying Bride) et Waltteri Väyrynen, remplaçant Adrian Erlandson à la batterie, la musique de Vallenfyre se veut plus sauvage et immédiate que les deux premiers albums précédents.

Pour ce troisième opus, McIntosch à voulu sortir une musique plus immédiate, presque live, donc plus spontanée. Et pour cela les titres ont une couleur musicale mélangeant Death, Crust et Doom. On pense, bien sur, à Paradise Lost à ses débuts et même plus tard avec l'utilisation des harmonies si spécifiques au groupe d'Halifax. On pense aussi à des groupes comme Abscess, Entombed et Autopsy pour les titres crades et morbides tels que ''Kill All Your Masters'' ou ''Amongst The Filth''.

Cette immédiateté cité plus haut se ressent sur la durée des morceaux: concis, qui tournent autour des deux minutes voir quarante secondes comme sur "Dead World Breathes"'. "Soldier Of Christ'' rappelle le meilleur de Carcass tout comme le premier titre de l'album ''Born To Decay''.

Un de nos coups de coeur de cet album est le titre "An Apathetic Grave'', proche de l'esprit Paradise Lost, avec ses harmonies et ses riffs biens maîtrisés. On peut citer également le très lent et rugueux ''Cursed From The Womb''.

Gregor n'est pas mauvais derrière le micro avec sa voix bien caverneuse. Il a trouvé son style et ne cherche pas à ressembler à ce que fait son chanteur de Paradise Lost, Nick Holmes et c'est tant mieux. Pour vous donner une idée de son talent de chanteur, il vous suffit d'écouter "Nihilist''.

Mention spéciale au batteur Waltteri Väyrynen, qui a réussi à remplacer l'immense Adrian Erlandson. Il est monstrueux dans tous les styles: rythmes lents, blast... Les anglais ont vraiment trouvé la perle rare en ce musicien finlandais.

Ce troisième opus confirme le talent d écriture de McIntosch. Une musique brute et sauvage qui en font le meilleur de Vallenfyre. Vivement le prochain Paradise Lost qui devrait sortir en août.