PESTIFER
Plus d'infos sur PESTIFER
Death Metal

Execration Diatribes
Anibal BERITH
Journaliste

PESTIFER

«Un album sauvage et efficace aux titres adaptés pour le live.»

9 titres
Death Metal
Durée: 42 mn
Sortie le 14/02/2017
9098 vues
Une petite découverte portugaise tout droit venue du label Lavadome Records, Pestifer un quartet originaire de Porto pour délivrer un bon gros death old school teinté de relents thrash par l'intégration de soli systématiques sur chacune des compositions et une influence black metal par la facheuse manie du batteur à tartiner à plus de 200bpm non stop.
Aux commandes Pedro Silva à la guitare et au chant, Jorge Marinho à la basse, Diogo Pereira à la batterie et Nuno Mourão à la guitare (lead) pour la production de ce premier album intitulé ''Execration Diatribes'' qui sur près de 3/4 d'heure en 9 actes crache son venin à coup de riffs acérés, de blast beats assommants et de growl terrifiant!

Après la courte intro 'March of the Dead Orchestra' de 35 secondes vous donnant la chair de poule façon ''dents de la mer'', c'est avec le fulgurant 'Mars Exult' que les portugais assainissent leurs auditeurs de blasts dévastateurs et de riffs binaires et incisifs. La méthode est relativement simple puisque l'idée et de tabasser non stop sur une mélodie assez répétitive pour bien ancrer la côté brutal et affreux de leur musique.
Même si l'album ne démontre pas globalement une grosse originalité et que la première partie semble assez répétitive et peu variée, l'univers musical du quartet a le mérite de proposer un death old school puissant et efficace.
Ainsi les quatre premiers titres 'Mars Exult', 'Brutal Eruption of Chaos', 'Dark Dimensions' et 'Enslavement of God' sont sensiblement de mêmes durées et sont construits de la même façon avec un équilibre certain entre les parties instrumentales et les plans chantés ou plutôt growlés. Pedro s'en donne à coeur joie à composer son chant de façon terrifiante digne d'un film d'horreur satanique. On remarquera quelque changement de rythme même si la part belle est donnée aux blast beats plutôt qu'au mid tempo. La production sonore est bien réalisée et l'on perçoit parfaitement chacun des instruments et notamment la basse qui apporte le volume nécessaire à toute cette agressivité.
On notera un réel changement dès le titre 'Awaken by Death' qui propose quelque chose de différent par son intro lourde aux frappes assommantes et un tempo plutôt modéré par rapport à ce que l'on prend dans la tête depuis le début; la suite restant sur cette image avec le strident 'Nothing Remains' et son rythme à contre temps.
La pièce maîtresse de l'oeuvre réside dans le dense 'Riding the Storms of Hate MMXVI' qui sur plus de 7 minutes offre une intro sordide, une basse puissante, des riffs dissonants le tout sur un rythme assez intense puis brutal.
La marque de fabrique des portugais à tartiner sauvagement se retrouve sur le dernier titre de la galette 'Confront Death' qui achèvera l'auditeur surtout lorsqu'il se fera dévorer par la tripotée de mort-vivants qui l'attendent sur les dernières 30 secondes.

Avec ''Execration Diatribes'', le quartet portugais confirme sa volonté d'évoluer dans un death old school sévère et brutal faisant suite à la démo de quatre titres parue en 2009 ''Brutal Eruption of Chaos''. Point d'originalité mais de bonnes idées notamment dans l'exécution terrifiante du chant et de passages bien lourds et assommants qui coupent un peu avec la sauvagerie générale de l'album. Pestifer est un groupe à suivre qui trouvera une certaine maturité dans les albums à venir. A découvrir.

Anibal Berith