FALLUJAH
Plus d'infos sur FALLUJAH
Blackened Deathcore (early), Progressive/Technical Death Metal/Deathcore (later)
Chroniques

Empyrean
Enora
Journaliste

FALLUJAH

« "Empyrean" est un opus d’excellente qualité pour Fallujah qui prouve que le Progressive/Tech Death Metal est loin d’être une prouesse technique dénuée d’âme et renferme en vérité des univers d’une immense richesse. »

10 titres
Blackened Deathcore (early), Progressive/Technical Death Metal/Deathcore (later)
Durée: 51 mn
Sortie le 09/09/2022
592 vues

Formé en 2007 à San Francisco, Fallujah est passé du Deathcore au Progressive/Tech Death Metal au cours de sa carrière marquée par quatre albums : "The Harvest Wombs" (2011), "The Flesh Prevails" (2014), "Dreamless" (2016) et "Undying Light" (2019). Ce dernier album marquait d’ailleurs la fin du travail de Rob Morey (basse) et Antonio Palermo (chant) au sein du groupe et l’arrivée de nouveaux membres qui s’assurent une arrivée en fanfare avec "Empyrean", leur nouvel album !

'The Bitter Taste of Clarity' s’ouvre sur des sons d’ambiance indéfinissables qui sont rapidement submergés par la puissance phénoménale du duo rythmique composé d’Andrew Baird à la batterie et Evan Brewer à la basse. Le mixage est signé Mark Lewis, un ingé-son qui collabore avec le groupe depuis 2016 et qui a travaillé sur "Tyrant" (2014) et "Xenocide" (2017) d’Aversions Crown, "Mortem Solis" (2022) de Krisiun, ou encore "Vile Nilotic Rites" (2019) de Nile. Toujours aussi complexe musicalement, 'Radiant Ascension' est cependant plus accessible grâce à son groove qui emporte l’auditeur au coeur du malstrom que Fallujah déchaine sur lui, adouci par les touches de chant clair de Tori Letzler, chanteuse live du groupe depuis 2016.

Sur 'Embrace Oblivion', le groupe a fait le choix d’insister encore davantage sur les passages légers mais majestueux qui mettent cette fois à l’honneur la voix de Katie Thompson (Chiasma) qu’on retrouve également sur 'Into the Eventide'. Les jeux rythmiques sont présents à chaque morceaux, comme 'Eden's Lament' l’illustre très bien, valorisant les références Prog du groupe qui semble surenchérir d’ingéniosité à chaque seconde. Plus martial et hypnotique, 'Soulbreaker' ravive les origines Deathcore du groupe avec un beau contraste entre scream sur les couplets et refrains en chant clair. Dans les deux registres, Kyle Schaefer, qui a rejoint le groupe cette année, affirme sa maîtrise et son engagement émotionnel.

Les amateurs de Tech Death vont totalement s’y retrouver sur 'Duality of Intent' qui joue avec nos sens autant qu’avec notre curiosité tant les musiciens de Fallujah créent une attente de notre part avant de changer subtilement de chemin pour nous orienter vers des horizons insoupçonnés dans le sillage de la guitare de Scott Carstairs, ici accompagné de David Wu (All To The Grave). Sur 'Mindless Omnipotent Master', le groupe a fait appel au scream de Chaney Crabb (Entheos, Systems) qui se démarque et apporte un vrai plus au titre ! Dès ls premières notes de 'Celestial Resonance', on sent que cette chanson a tout ce qu’il faut pour convaincre, ce qui se confirme tout au long de ses sept minutes, tout comme 'Artifacts' qui arrive juste après et qui permet au groupe de déployer toutes ses ressources.

"Empyrean" est un opus d’excellente qualité pour Fallujah qui ré-affirme sa place au sein du Progressive/Tech Death Metal. L’arrivée d’Evan Brewer à la basse et de Kyle Schaefer au chant ajoutent de solides atouts au talent que la formation avait déjà démontré sur ses précédentes créations. A l’intelligence des compositions répond leur sensibilité et leur profondeur, prouvant que ces genres musicaux sont loin d’être de simples prouesses techniques dénuées d’âme mais renferment en vérité des univers d’une immense richesse.