Empire of the Obscene
Anibal BERITH
Journaliste

REVOCATION

14 titres
Technical Death/Thrash Metal
Durée: 55 mn
Sortie le 13/11/2015
4540 vues
Originaire de Boston, Massachusetts (Etats-Unis), REVOCATION a vu le jour en 2000 et a adopté ce nom en 2006 sous le line-up suivant : Anthony Buda (Basse, Back Voice), Phil Dubois-Coyne (Batterie) et David Davidson (Guitare, Chant principal). Le groupe pratique un Trash/Death Metal technique et mélodique dont les thèmes évoqués sont la guerre et le chaos.

Fort de 5 albums et de 2 EP, nous allons nous intéresser ici à leur 1er opus 'Empire Of Obscene' sorti en 2008 et réédité en 2015 chez Metal Blade, leur label actuel. Cette galette offre à ses auditeurs 14 titres (les 11 titres d'origine + 3 démos datant de 2006 en bonus) ainsi qu'un nouveau line-up puisque nous retrouvons aux côtés de David Davidson (seul rescapé du combo d'origine), Dan Gargiulo à la guitare et au chant (Back Voice), Brett Bamberger à la basse et Ash Pearson à la batterie.

Cet album de plus d'une heure (avec les bonus) est plus Thrash que Death et offre une panoplie très éclectique du savoir-faire des américains. Ils savent jouer de la musique et du Heavy Metal précisément, fortement inspiré du style des 90's de leurs aînés (IRON MAIDEN, MOTORHEAD, SEPULTURA) ! Chacun des 11 titres est différent et varié délivrant principalement du Thrash par des riffs acérés et précis couplés à une basse énorme jouée de main de maître ; d'alternance de blast-beat et de mid-tempo surplombé d'un chant puissant et de solis précis et dévastateurs sur chacun des morceaux.

De plus, en écoutant l'album, l'auditeur va découvrir un Death technique magistralement orchestré par des riffs plus gras et sombres et une back voice gutturale sur les titres 'Unattained', 'Fields Of Predation', 'Summon The Spawn' (auquel je décerne mon coup de coeur tellement ce morceau est puissant).

A ce Thrash/Death technique s'ajoute une forte inspiration hardcore, 'Exhumed Identity', aux riffs tranchants et mélodiques joués avec la précision d'un bistouri ou encore 'Empire Of The Obscene', le titre éponyme, avec un passage plus Death au 2/3 par une rupture musicale plus brutale et sinistre.

Du Metalcore sur 'Suffer These Wounds' offrant un intermède funky/jazzy en guise d'intro et finissant Death le tout entrecoupé du plus beau solo de l'album. Du Deathcore avec 'Tail From The Crypt', 'None Shall Be Spared' par cette mélodie récurrente aux riffs saisissants et breakés. 2 intermèdes pour remplir la galette dont seul 'Stillness » offrira un court répit (2'04'') à la guitare acoustique car 'Alliance And Tyranny' sur fond de Heavy Metal restera puissant et mélodique.

Avec ce 1er album datant de 2008, le combo américain est rentré directement dans la cours des grands en délivrant un Trash technique puissant et novateur. REVOCATION a su adopter son propre style en sachant s'inspirer de ce qu'il se fait de mieux dans le Heavy Metal. Cette réédition permettra de ravir les fans des premières heures et de convaincre ceux des dernières.
REVOCATION
Plus d'infos sur REVOCATION
Technical Death/Thrash Metal