EXCALION
Plus d'infos sur EXCALION
Melodic Power Metal
Chroniques

Emotions
Enora
Journaliste

EXCALION

«« Emotions », un album de bonne qualité mais qui a dix ans de retard ; le Power/Heavy Metal a besoin de sang neuf !»

10 titres
Melodic Power Metal
Durée: 55 mn
Sortie le 27/09/2019
2085 vues

Formé en 2000 en Finlande, Excalion est un groupe de Heavy/Power Metal qui compte désormais cinq albums à son actif : « Primal Exhale » (2005), « Waterlines » (2007), « High Time » (2010), « Dream Alive » (2017) et enfin leur dernière création « Emotions » (2019). Porté par deux membres fondateurs, le groupe accueille un nouveau guitariste en 2014, un nouveau chanteur en 2015 et un nouveau bassiste en 2016.

Les premières notes de clavier de Jarmo Myllyvirta sur l'ouverture de ‘Trust' mettront sans aucun doute les auditeurs dans les meilleures conditions possibles pour découvrir cet album, qui semble d'ores et déjà s'inscrire dans une lignée assez traditionnelle, voire un peu old school, du genre. ‘Sunshine Path', sensiblement similaire, poursuit sur cette lignée de Power propre, mature mais un peu passé, problème que rencontrent nombre de groupes dernièrement. Dans un registre un peu plus sombre et qui rappelle beaucoup Stratovarius, ‘Lost Control' arrive à point nommé pour mettre en valeur les riffs de guitare d'Aleksi Hirvonen qui, il faut bien l'admettre, a plutôt tendance à rester dans l'ombre du claviériste-star du groupe. Dans le genre power balade, Excalion nous propose ‘Solitude' qui se révèle relativement intéressante par la force évocatrice de ses passages instrumentaux, sans pour autant proposer quoi que ce soit de révolutionnaire.

‘Nightmariner' est sans doute le morceau le plus riche au niveau de la composition parmi ce que le groupe nous a proposé jusque là. Bien que maîtrisée, la performance vocale de Marcus Lång peine à rivaliser avec la présence musicale permanente de Jarmo Myllyvirta alors que la batterie d'Henri Pirkkalainen sait se rendre indispensable. Epique, guerrière et entraînante, la chanson ‘The Golden Horde' (qui n'a rien à voir avec le titre de Battle Beast) est plutôt une très bonne surprise, en particulier du côté vocal avec de beaux effets de choeurs. Enfin un peu de sensibilité et de douceur avec ‘I Left My Heart At Home' ! Un mixage bien pensé permet de mettre en avant la basse d'Onni Hirvonen qui assure une assise solide à ‘The Mercy Racers'. C'est surtout la conclusion de ‘Callsigns' qu'on retiendra, juste avant la bonus-track ‘Deep Water'.

« Emotions » est un album de bonne qualité et qu'on aurait probablement davantage apprécié s'il était sorti il y a 10 ans. Bien que comportant quelques bonnes idées, cet opus continue de tourner en rond sur les mêmes lieux communs du Power dont on commence sérieusement à se lasser tant le besoin de sang neuf se fait sentir.