CHAOS MAGIC
Plus d'infos sur CHAOS MAGIC
Symphonic Power Metal
Chroniques

Emerge
Fred H
Journaliste

CHAOS MAGIC

«Pour sa troisième œuvre, Chaos Magic affine un peu plus son style. Ce « Emerge » se révèle de qualité et ravira les fans.»

11 titres
Symphonic Power Metal
Durée: 49 min 09 mn
Sortie le 17/06/2022
101 vues
Le premier effort éponyme de Chaos Magic nous avait été livré en 2015. A l’époque, ce méfait associait le guitariste Timo Tolkki (ex-Stratovarius) et la vocaliste Caterina Nix (Aghonya). Quatre ans plus tard, pour la deuxième galette intitulée « Furyborn », la chanteuse chilienne rebootait totalement le truc en remplaçant notamment le maitre du manche finlandais par le producteur/multi-instrumentiste/chanteur Nasson Corbalan Prudant.

En cette milieu d’année, les deux sud-américains sont de retour avec « Emerge ». A leurs côtés, quelques (nouveaux) changements ont été opérés. Exit le bassiste Hermaunt Folatre et Franco Lama aux machines. Nasson et Carlos Hernández se chargeant respectivement de la 4-cordes et des baguettes, les guitares ont été refilées à Mario Torres. Le claviériste italien Mystheria (Bruce Dickinson, Vivaldi Metal Project) est lui aussi resollicité, un peu plus que précédemment.

Assez logiquement, le joli organe vocal de Cat est une fois encore bien mis en avant. La belle pose sa douce voix (qui ne manque pas de puissance quand il le faut) sur des riffs incisifs du gars Torres ('Emerge'). Plusieurs chansons respectent le même principe. Rythmes saccadés, synthés tantôt appuyés tantôt subtils, envolées lyriques (principalement lors des refrains) … la formule fonctionne bien ('Beneath Your Skin', 'The Impossible').

La basse claque (vous le sentez le futur hit ? 'What's Your Fuel'). On peut même dire que certains passages sont énormes ('Hearts Gone Dark'). D’une manière générale, grâce à son chant mélodique et suave, notre Caterina Victoria Torrealba Carrancá (de son nom complet) contrebalance et apaise le déchainement des grattes furieuses ('Days Of Lions'). A l’instar du disque ainé, Nasson partage les vocaux avec la native de Santiago sur un morceau alternant six-cordes électrique et acoustique (l’excellent 'Victims Of Our Heaven').

Parmi les surprises, on a, d’une part, des compos plutôt orientées Hard Rock (l’efficace 'In The Depths Of The Night', 'When If Not Today'). Ensuite, dans le registre de la petite douceur qui fait du bien, on a un duo avec Elina Siirala, la vocaliste de Leaves' Eyes ('Garden Of Winter'). Les deux voix se conjuguent parfaitement. Joli moment que voilà. Enfin, on note aussi un titre aux accents arabisants (dans le chant comme dans le tempo) dans lequel l’homme derrière le kit de batterie livre une performance des plus notable ('Beyond The Silence').

Pour sa troisième œuvre, Chaos Magic (le sous-titre Featuring Caterina Nix a disparu) affine un peu plus son style. Grâce à du matériel varié et une chanteuse aux capacités vocales multiples, ce « Emerge » se révèle de qualité et ravira les fans.